P.O.L

  • Le roman de Jim

    Pierric Bailly

    Oh, je n'avais pas la grande forme quand j'ai retrouvé Florence, une ancienne collègue de travail, un soir de concert.
    J'avais vingt-cinq ans, elle en avait quarante. Elle était enceinte de six mois, et elle était célibataire.
    Quand Jim est né, j'étais là. Et puis je suis resté. On a passé de belles années ensemble, et j'ai bien cru devenir son père.

  • Médecine générale

    Olivier Cadiot

    Tu te rends compte ce qu'on a dû encaisser pour te suivre : rêver de hold-up, bâtir une nouvelle abbaye, transformer le paysage, fonder une religion, faire du théâtre, réparer une maison, écrire un livre avec la vraie vie des gens, etc. C'est délirant. Comme si tout ça allait nous guérir. Alors qu'on n'est pas malade.

  • Pendant quelques années, il m'est apparu impossible d'avoir ce qu'on appelle un rapport sexuel sans l'écrire.

  • Il faut aller là-bas tout de suite, pour aller de l'avant. Et y aller pour de vrai.
    Ce sera le nouvel exercice du programme : faire les choses pour de vrai.
    D'ailleurs il n'y a pas le choix. Le vieux mas croule sous les ronces.

  • Je suis radieuse. Je suis intelligente. Je suis une bombe sexuelle. Je suis drôle. J'habite le Marais. Mes amis me demandent : Mais ? Guillaume Dustan ? Quel est votre secret ? Mon secret ? Je suis dépensière. Je me drogue sans arrêt. Je danse.
    Et, surtout, je suis amoureuse.

    Voici le deuxième volume des oeuvres complètes de Guillaume Dustan, regroupant Nicolas Pages (Prix de Flore 2000), Génie Divin et LXiR, publiés entre 1999 et 2002.

    "Ce qui se joue dans ces trois nouveaux livres est le passage du sexe au genre, du je au nous et de la subjectivité pure à l'impureté de la politique.
    Le plus grand écrivain politique de sa génération n'a en effet pas été perçu à sa juste mesure - ni comme écrivain ni comme politique - par les divers acteurs du champ intellectuel."
    Thomas Clerc

  • Un Roumain à Paris

    Dumitru Tsepeneag

    Cette nuit, j'ai décidé de tenir à nouveau un journal. Mon journal "parisien" !
    J'ai décidé, par un choix délibéré, de me prêter à cet exhibitionnisme légal (et inoffensif) qui est de tenir un journal. C'est pour cette raison que je suis à Paris !

    Déchu de sa nationalité roumaine en 1975, Dumitru Tsepeneag est contraint à l'exil. Dès 1970, il se rend à Paris et tient son journal. Témoignage exceptionnel, à travers les remous du champ littéraire roumain, sur la crise qui aboutira à l'effondrement du système totalitaire. On y croise, parmi d'autres, Roland Barthes, Alain Robbe-Grillet, Ionesco et Cioran.

  • Chacun ne connaît de sa vie que le roman qu'il s'en fait.

empty