• Dans ce premier recueil de nouvelles, Zadie Smith allie son inimitable pouvoir d'observation et sa voix unique pour explorer les arcanes du monde moderne. Entrelaçant les thèmes, les registres et les points de vue, elle nous invite à la rencontre d'un cortège de personnages : un homme dont c'est le dernier jour sur terre, une quadragénaire revivant par la pensée ses années d'université et s'interrogeant sur la versatilité du désir, un groupe de touristes anglais déconnectés des réalités, des célébrités américaines en fuite... Rivalisant d'humour et d'exquise perspicacité, Zadie Smith excelle dans la restitution des dialogues et donne vie et relief à ces histoires saisissantes.
    Éclectique, rythmé et profondément original, Grand Union questionne les héritages qui nous hantent, les appartenances culturelles, les relations familiales, l'identité raciale ou encore la pluralité de la condition féminine. La part belle est d'ailleurs faite aux personnages de femmes, et aux femmes noires en particulier : jeunes, âgées, mères, amantes, au fil des nouvelles elles forment une éclatante constellation. Avec ce recueil, Zadie Smith s'autorise absolument tout, pour notre plus grand plaisir.

  • Intimations Nouv.

    Intimations

    Zadie Smith

    "Face aux choses qui nous arrivent, nous nous efforçons tous de nous adapter, d'apprendre, de nous accommoder, parfois de résister, d'autres fois de nous soumettre. Mais les écrivains ne s'arrêtent pas là : ils se saisissent de toute cette masse informe de confusion, et ils la coulent dans un moule de leur conception. Écrire, c'est entièrement résister."
    Au fil de ces textes émouvants, écrits pendant le confinement à New York, Zadie Smith dévoile les pensées, les réflexions et les sentiments que la période a suscités en elle. Que signifie se soumettre ou résister à une nouvelle réalité ? Dans notre isolement, quelle place accorder aux autres ? Comment devons-nous penser à eux ? Plus clairvoyante que jamais, l'autrice mêle intelligence et traits d'esprit à son style inimitable.
    Inspirée de faits réels, cette histoire d'amour tragique est aussi un grand roman contemporain : celui d'une femme en exil guidée par l'espoir.

    "Zadie Smith est une merveille. Elle vous laisse avec le sentiment que vous êtes en compagnie de quelqu'un qui peut vous aider à ressentir les choses profondément." Tom Hollander, The Guardian

  • Swing time

    Zadie Smith

    Dans un quartier populaire de Londres, deux petites filles métisses nouent une relation fusionnelle autour d'un même rêve : devenir danseuses. Mais seule Tracey, la plus effrontée, a du talent. L'autre possède des idées : sur le rythme et le temps, les corps et la musique noire, ce que signifie appartenir, ce que signifie être libre. Leur amitié explosive s'interrompt brusquement au début de la vingtaine. Empruntant des chemins différents vers un destin qu'elles imaginent lumineux, chacune s'égarera pourtant en route.
    Débordant d'énergie, d'humour et d'émotion, Swing Time raconte les espoirs et les désillusions de ceux qui suivent la danse et de ceux qui la mènent.

  • Sourires de loup

    Zadie Smith

    "Un matin de bonne heure, tard dans le siècle, à Cricklewood Broadway. À six heures et vingt-sept minutes, en ce 1er janvier 1975, Alfred Archibald Jones, tout de velours côtelé vêtu, était assis dans un break Cavalier Musketeer rempli de vapeurs d'essence, le visage sur le volant, à espérer que la sentence divine ne serait pas trop sévère. Prostré, les mâchoires relâchées, les bras en croix comme quelque ange déchu, le poing refermé d'un côté (gauche) sur ses médailles militaires, de l'autre (droit) sur son certificat de mariage, pour la bonne raison qu'il avait décidé d'emporter ses erreurs avec lui. [...] Il avait joué à pile ou face et s'était tenu sans défaillir au verdict du hasard. Il s'agissait là d'un suicide mûrement réfléchi. Mieux, d'une résolution de nouvel an."
    Maniant le loufoque, la satire et l'humour avec un art consommé, Zadie Smith produit ici un premier roman détonant, qui frappe par son ambition et son extraordinaire énergie. Ajoutons l'actualité des sujets abordés et la vitalité d'une prose qui se colore de tous les accents de la terre.

  • De la beauté

    Zadie Smith

    Rien ne va plus pour le très britannique Howard Belsey, spécialiste de Rembrandt et gauchiste convaincu, qui végète en fin de carrière dans la petite université de Wellington, près de Boston : son épouse vénérée, l'Afro-Américaine Kiki, lui bat froid depuis qu'elle le sait coupable d'infidélité ; leur fils aîné, Jerome, s'est réfugié chez Monty Kipps, l'ennemi juré de Howard, un intellectuel anglo-antillais ultra-conservateur ; enfin, voilà que Monty lui-même débarque à Wellington comme professeur invité. Il est accompagné de sa famille et notamment de sa troublante fille Victoria. Et le chassé-croisé sentimental va commencer. Tandis que fait rage un débat sur la discrimination positive, les épouses des deux rivaux se lient d'amitié, Zora Belsey s'entiche d'un jeune slammeur du ghetto, son frère Levi d'un groupe de réfugiés haïtiens... Zadie Smith aborde ici de front les enjeux les plus brûlants du XXIe siècle : le métissage culturel, l'héritage colonial, les rapports de classes, l'opposition entre Europe et Amérique. Mais cette fresque foisonnante et tragi-comique, d'une invention verbale sans cesse renouvelée, offre aussi une méditation tendrement ironique sur ce qui unit les êtres et donne un sens à leur vie : la quête de la beauté ; l'effort pour s'ouvrir à l'autre ; les liens affectifs en tous genres. Car De la beauté pourrait tout aussi bien s'intituler De l'amour.

  • Leah, Nathalie, Félix et Nathan ont grandi dans la cité de Caldwell, au nord-ouest de Londres. Ils se sont connus, aimés, ou juste frôlés, puis ont pris leur envol. Mais à l'approche de la quarantaine, ils vivent toujours dans ce quartier cosmopolite, où cohabitent la misère et une certaine réussite sociale. Leah ne veut pas d'enfant et prend la pilule en cachette. Nathalie n'a pas toujours été Nathalie. Nathan, lui, n'a pas su échapper à la drogue et son fantôme hante le quartier. Félix enfin croit bien s'en être sorti et s'apprête à conclure l'affaire du siècle, jusqu'à ce drame qui va traverser leur existence et les lier à tout jamais. Avec Ceux du Nord-Ouest, Zadie Smith s'empare des pensées, des souvenirs de ses personnages, pour dresser un portrait impressionniste du quartier de son enfance, à la manière d'une Virginia Woolf du XXIe siècle.

  • Depuis une dizaine d'années, Zadie Smith publie des "essais ponctuels" comme elle aime à les appeler, dans les journaux et revues les plus prestigieux d'Amérique et d'Angleterre. Changer d'avis ("au fil des ans l'opinion que l'on croit sienne évolue") les rassemble.
    Zadie Smith y déploie toute l'étendue de sa curiosité, et écrit avec passion sur les multiples sujets qui lui tiennent à coeur - la lecture, l'écriture, le cinéma, le voyage, Barack Obama, le langage, le métissage... Le style est flamboyant, l'esprit aiguisé, l'humour irrésistible, l'érudition toujours discrète, l'humilité assumée, l'empathie partout présente.
    À noter tout particulièrement, le magistral hommage à l'auteur américain David Foster Wallace, disparu en 2008, qui clôt le recueil. Analyse approfondie et ludique d'une oeuvre foisonnante et parfois difficile, ce long texte est également un bouleversant témoignage qui nous rappelle la première fonction de l'écrivain : s'interroger sur ce que cela veut dire "vivre conscients, en adultes, jour après jour".

  • Transcription d'un discours livré à Berlin le 10 novembre dernier, au moment où Zadie Smith recevait le prix littéraire Welt 2016. Considéré dans ce texte, traduit par Fanny Britt: La nature humaine et la réversibilité du progrès. La naïveté supposée des écrivains. Le multiculturalisme et son soi-disant échec. L'apparition sur la scène politique d'une forme quelque peu mélancolique de voyage dans le temps.

empty