• La Peine de mort

    Jules Simon

    Trois frères sont accusés d'avoir sauvagement assassiné le maire de Vannes. Tout semble prouver leur culpabilité : l'absence d'alibi, les déclarations des témoins à charge, ou encore les agissements de leur père réfractaire à la monarchie de Juillet. La sentence est formelle : la peine de mort. Le jeune Jules Simon, narrateur et ancien camarade de classe des condamnés, se refuse à croire à leur responsabilité dans l'affaire. Indigné, il mène sa propre enquête...

    Ce récit relate l'événement qui convainquit Jules Simon de s'opposer à la peine de mort. Il est dédié à Victor Hugo.

    Cette nouvelle, véritable enquête policière, est suivie d'un dossier consacré à la peine de mort dans le monde.

    Couverture : Scène d'exécution illustrant la traduction allemande d'un poème d'Aristide Bruant, 1890 © Selva/Leemage
    © E.J.L., 2014 pour le dossier pédagogique

  • Nouvelle édition 2019 sans DRM de Baruch Spinoza de Simon.
    ERGONOMIE AMÉLIORÉE :
    L'ouvrage a été spécifiquement mis en forme pour votre liseuse.
    - Naviguez par simple clic de chapitre à chapitre ou de livre à livre.
    - Accédez instantanément à la table des matières hyperliée globale.
    - Une table des matières est placée également au début de chaque titre.
    A PROPOS DE L'ÉDITEUR :
    Les éditions Arvensa, leaders de la littérature classique numérique, ont l'objectif de vous faire connaître les oeuvres des grands auteurs de la littérature classique à un prix abordable, tout en vous fournissant la meilleure expérience de lecture sur votre liseuse. Tous les titres sont produits avec le plus grand soin et bénéficient d'un système de navigation optimale. Le service qualité s'engage à vous répondre dans les 48h.

  • Le Travail

    Jules Simon

    J.-B. Say définit ainsi le travail : « Le travail est l'action suivie à laquelle on se livre pour exécuter une des opérations de l'industrie, ou seulement une partie de ces opérations. » Cette définition a le tort, dans la forme, de subordonner la définition du travail à celle de l'industrie, et dans le fond, de restreindre le travail au travail industriel.J.-B. Say n'a pensé qu'à l'économie politique ; mais d'abord l'industrie n'est pas l'unique objet de l'écenomie politique, et ensuite, une bonne définition doit comprendre tout le défini.Fruit d'une sélection réalisée au sein des fonds de la Bibliothèque nationale de France, Collection XIX a pour ambition de faire découvrir des textes classiques et moins classiques dans les meilleures éditions du XIXe siècle.



  • Je me propose de raconter les événements qui ont préparé et suivi la révolution du 4 septembre 1870 jusqu'à la convocation de l'Assemblée nationale ; de dire comment je les ai jugés à mesure qu'ils se produisaient, et comment je les juge encore. Je ne parlerai que de ce que j'ai vu ou de ce que j'ai appris jour par jour de la bouche de témoins oculaires. Je laisse de côté la guerre, et même les détails du siége de Paris ; on aimera mieux les chercher dans les mémoires des généraux que dans les miens.
    Fruit d'une sélection réalisée au sein des fonds de la Bibliothèque nationale de France, Collection XIX a pour ambition de faire découvrir des textes classiques et moins classiques dans les meilleures éditions du XIXe siècle.

  • En écrivant cet ouvrage, mon désir a été de mettre entre les mains des amateurs d'histoire locale un document qui leur permette de suivre, avec autant de facilité que possible, les événements multiples et parfois compliqués qui se sont déroulés à Verdun, depuis les débuts de son histoire jusqu'à la Révolution.
    Le plan que j'ai adopté est simple. Afin de donner au récit plus de clarté et de suite, et de le débarrasser d'un laborieux enchevêtrement de minutieux détails et d'incidences, je ; l'ai divisé en deux parties. Dans la première, j'ai traité exclusivement de l'histoire des événements politiques ; dans la seconde, sous le titre « La Vie Intérieure de la Cité », j'ai parlé des institutions de la Ville, de ses monuments, du développement de son commerce et de son industrie, de ses coutumes, de ses moeurs, etc. » (extrait de la Préface).
    Initialement publié en 3 tomes dont le dernier parut en 1940, voici une réédition de ce classique recherché de l'histoire de Verdun, également réédité en 3 tomes : des origines à la Révolution (Tome Ier) ; de la Révolution à 1870 (Tome II) ; de 1870 à 1939 (Tome III).

  • The Double Binds of Ethics after the Holocaust advances the idea that the Holocaust undermined confidence in basic beliefs about human rights and shows steps of salvage and retrieval that need to be taken if ethics is to be a significant presence in a world still besieged by genocide and atrocity.

  • "Tormey and Townshend have succeeded not only in making accessible the notoriously evasive ideas of `Post-Marxist' thinkers, they have begun the vital work of critically examining their contribution to Marx's project of overcoming capitalism."
    - James Martin, Goldsmiths, University of London


    "Excellent textbook - critical, challenging and thoroughly engaging!"
    - Richard White, Sheffield Hallam University
    "In language which is clear without being simplistic, Tormey and Townshend help readers think about ways to live 'with and without Marx' in the wake of Marxism's historical failures as well as its continuing relevance to life under globalizing capitalism."
    - Mark Rupert, Syracuse University



    Key Thinkers in Critical Theory to Post Marxism is a comprehensive introduction to perhaps the most key intellectual trend in contemporary critical theory. In jargon-free language, it seeks to unpack, explain and review many of the key figures behind the rethinking of the legacy of Marxism in theory and practice.
    Key thinkers covered include Cornelius Castoriadis, Jean-Francois Lyotard, Deleuze and Guattari, Laclau and Mouffe, Agnes Heller, Jacques Derrida, J rgen Habermas and post-Marxist feminism.

    Each chapter covers a key thinker or contribution and thus can be read as a stand alone introduction to the principal aspects of their approach. Each chapter is followed by a summary of key points with a guide to further reading.

    Underlying the text is also the central question: What is Post-Marxism? Instead of viewing Post-Marxism as an ideology, movement or tradition of theorizing, the authors advocate Post-Marxism as a loose appellation describing those who have problematised Marx's approach to understanding and challenging contemporary capitalism. As such the book also offers an engaging commentary on some of the key political developments of our time including, for example, the anti-globalisation movement.

    Key Thinkers in Critical Theory to Post Marxism provides an ideal introduction to a hitherto complex subject and will be essential reading for students of contemporary social and political inquiry.

empty