• Il était l'homme qui aimait serrer les mains, embrasser les foules, parcourir le monde. Et pourtant, Jacques Chirac a passé les quatre dernières années de sa vie confiné dans un bel hôtel particulier gardé comme une forteresse. L'ultime combat de l'ancien président de la République s'est tenu à huis clos, face au plus redoutable des adversaires : le néant. Autour de lui, comme toujours, les membres de son clan.

    Que s'est-il passé derrière ces hautes portes closes, où Claude Chirac n'a bientôt plus admis qu'une petite poignée de visiteurs ? Laurence, la fille aînée du vieux chef, a disparu. Sa femme Bernadette est devenue à son tour une recluse.

    Ce récit est une enquête captivante sur les derniers secrets d'un roi populaire, invisible, solitaire. Nourri d'une profonde connaissance des personnages, il raconte les paradis perdus des Chirac, les tempêtes traversées, la France d'avant. Au-delà, il propose une méditation sur nos présidents monarques face à la mort.

  • Béatrice Gurrey dévoile ici un drame personnel : la maladie d'Alzheimer dont ont été victimes son père et sa mère. Il est rare qu'un couple soit frappé en même temps et cette concordance a redoublé les épreuves auxquelles sa famille a été confrontée. Ce récit est l'histoire d'un long cheminement, des premiers soupçons jusqu'au bouleversement progressif d'une vie à deux, sous le regard désarmé des proches.
    Comme des centaines de milliers de familles contraintes de faire face à la même maladie, celle de l'auteur doit se mettre en quête d'un établissement adapté, accompagner ses parents, Pierre et Liliane, dans de nouvelles conditions d'existence et tenter de s'adapter à la progression inéluctable d'une pathologie aux eff ets déroutants.
    Béatrice Gurrey montre combien les troubles de la mémoire, de la pensée et du comportement exacerbent aussi le caractère et la personnalité de ceux qui en sont aff ectés. Du fond de ce grand oubli, des secrets intimes resurgissent, une transfiguration du réel s'opère au profit d'un nouvel imaginaire - sombre, tragique, chez Pierre ; léger, fantaisiste, et même merveilleux de drôlerie, chez Lili.
    Ce témoignage est avant tout une lumineuse histoire d'amour. La force et la beauté de son écriture lui donnent des accents de vérité poignants.


  • " J'ai eu un petit pépin. " Ce soir du 2 septembre 2005, Jacques Chirac est victime d'un accident vasculaire cérébral qu'il veut croire bénin. Tout le monde ignore dans Paris que le président a été hospitalisé en urgence. Seul un trio composé de sa femme Bernadette, de sa fille Claude et du secrétaire général de l'Élysée, Frédéric Salat-Baroux, connaît la vérité. La fin du règne a commencé mais c'est le secret le mieux gardé de la République.
    Voici l'histoire d'une famille consumée au feu de la politique. Poursuivi par les juges puis emmuré dans sa maladie, Jacques Chirac est-il jamais sorti de la solitude où confine le pouvoir ? De l'Élysée aux maisons amies qui l'accueillent dans sa retraite, Béatrice Gurrey n'a, à aucun moment, perdu sa trace. Elle observe d'un oeil aigu ce vieux lion qui paraît avoir abdiqué devant deux femmes. Sa fille Claude a épousé son ancien chambellan. Sa femme Bernadette se comporte en impératrice - fine politique, elle est désormais maîtresse de tout, y compris du vote de son mari.
    Après une longue enquête enrichie par sa propre expérience de la tribu chiraquienne, Béatrice Gurrey révèle ici les ressorts cachés de ce cercle intime et dévoile la tragédie d'un homme reclus dans sa mélancolie et ses mystères. Jamais on n'avait si bien pénétré à l'intérieur d'une maison fermée sur ses secrets de famille et les désillusions du pouvoir.
    Prix du Livre Politique 2015.

    Prix du Livre Politique 2015.

empty