• Au début des années 70, le monde entier observe, fasciné, un jeune chinois jongler avec un nunchaku. Le fléau danse autour de son corps à moitié nu, il souffle et pousse descris féroces, portant au fond du regard une étincelle de folie. The Big Boss (1971), La Fureur de vaincre (1972), La Fureur du dragon (1972), Opération dragon (1973). En quatre films vite moulinés, Bruce Lee bondit aux yeux du monde entier... A 32 ans seulement, il est à la veille de sa mort.

    Du Hongkong de l'après-guerre au San Francisco des sixties, des studios de Hollywood à ceux de Kowloon, ce livre raconte son parcours, ses amitiés-rivalités avec Steve McQueen ou Roman Polanski, sa vie sentimentale complexe mais aussi l'aube de la mondialisation des arts martiaux, et toutes les folles ambitions d'une vie inachevée.

    Adrien Gombeaud est journaliste et critique de cinéma. Diplômé de chinois et docteur en langue et civilisation coréenne, il écrit notamment pour Les Échos, Le Figaro Magazine, Vanity Fair et Positif. Il est l'auteur d'une dizaine de livres, dont : L'Homme de la place Tiananmen (Le Seuil), Une blonde à Manhattan (Le Serpent à plumes), Dans les pas du Petit Timonier (Le Seuil), 30 secondes en Arizona (Espaces & Signes). Il a coordonné un Dictionnaire du cinéma asiatique (Nouveau Monde Editions).

  • En une décennie à peine, la dernière du 20° siècle, le cinéma coréen a explosé à la face du monde, au propre comme au figuré : révélation de réalisateurs pour certains aujourd'hui oubliés, et exubérance festive, voire explosive, à l'écran. Ce livre décrit ce temps assez bref où le cinéma coréen se fit l'espace de tous les excès.

  • En 1992, Deng Xiaoping, dit le Petit Timonier, a 88 ans. Le patriarche renoue avec la tradition des tournées impériales et sillonne le sud du pays à bord d'un train spécial. Cette tournée historique, ouvrant le pays aux investissements étrangers et au capitalisme, allait à jamais changer l'Empire.
    Ce sera le dernier grand voyage, les adieux de l'un des dirigeants les plus secrets de son temps, orateur sans charisme, Deng Xiaoping n'a laissé que peu d'écrits et quelques entretiens. Le petit homme discret aura pourtant traversé le siècle comme un aventurier et gravé une stupéfiante saga dans le paysage chinois.
    Pour comprendre l'homme, son génie, sa violence, pour prendre la mesure de l'incroyable révolution qu'il a initiée, Adrien Gombeaud revient sur ces chemins, vingt ans plus tard. De Shanghai à Canton, de Wuhan à Shenzhen, il s'entretient avec des dizaines de Chinois sur leur vie quotidienne, leurs espoirs : l'ancien rocker devenu businessman, le médecin bénévole, l'inventeur du tonneau à la française, le peintre de la Joconde, le patron d'une maroquinerie... Au cours des années Deng certains ont gagné, d'autres ont perdu.
    Adrien Gombeaud, docteur en Langues et civilisations orientales, est journaliste et critique de cinéma. Auteur de L'Homme de la Place Tiananmen (Seuil 2009), et d'Une blonde à Manhattan (2011), il a dirigé la publication du Dictionnaire du cinéma asiatique (2008).

  • De Bombay à Tokyo en passant par Hong Kong, Pyongyang ou Jakarta, de Devdas à In the Mood for Love, ce premier Dictionnaire du cinéma asiatique rassemble les pièces essentielles d'un colossal puzzle : cinéastes, grands studios, comédiens et films de toutes les époques et des quatre coin du continent. On croit connaître l'Asie et son cinéma, mais on ne cesse de découvrir de nouveaux pays, de nouveaux auteurs et même de nouveaux genres. L'Extrême-Orient est décidément une fontaine intarissable : depuis Yasujiro Ozu, Akira Kurosawa ou Satyajit Ray, on a vu apparaître pêle-mêle les visages de Bruce Lee, Takeshi Kitano, Gong Li, Shah Rukh Khan ou Aishwarya Rai... Et il existe encore tant de stars adulées, tant de réalisateurs mythiques dont la gloire n'a pas franchi nos méridiens ! Entre mélodrames coréens, kung-fu hongkongais, érotiques japonais, ballets révolutionnaires chinois, comédies musicales indiennes ou séries B philippines, l'Asie est un monde bien trop vaste pour se laisser cerner. Les auteurs invitent le lecteur à voyager à travers un fascinant labyrinthe oriental, à se perdre dans les rues de Bangkok ou dans les méandres d'un sari, pour dessiner son propre "cinéma asiatique".
    Adrien Gombeaud est journaliste et critique de cinéma. Il collabore au quotidien  Les Echos  et est membre du comité de rédaction de  Positif. Diplômé de Langues O en chinois et en coréen, il est l'auteur de  Séoul Cinéma  (L'Harmattan, 2006) et  Tabac et cinéma  (Scope, 2008). Il a notamment participé aux ouvrages  Kim Ki-duk  (Dis-voir, 2006) et  In the Mood for Love  (La Transparence, 2006).

  • Voilà 30 ans, le 15 avril 1989, commence l'occupation de la place Tiananmen par les étudiants réclamant que la démocratie accompagne les réformes économiques. Le 4 juin, Deng Xiaoping envoie l'armée massacrer les étudiants rassemblés pacifiquement. Zhang Lun était en charge de l'intendance et du service d'ordre. Il livre pour la première fois son témoignage sur cet épisode crucial de l'histoire mondiale.

empty