• Au soir de ses quatorze ans, dans une boutique désaffectée de Harlem, au milieu des prières et des trépignements cadencés de ses frères, au rythme hallucinant des tambourins, John Grimes traverse un moment essentiel, une nuit de révélation personnelle, entre crise existentielle et épiphanie. Dans ce premier roman écrit en 1952, James Baldwin raconte, avec des accents d'une sincérité déchirante, à la fois son expérience et une odyssée collective, celle d'une famille aux attitudes violemment contrastées, celle d'un peuple venant du Sud rural dans un ghetto du Nord. Ce texte, devenu un classique, est un des premiers livres sur la condition des Noirs.

  • Blues pour l'homme blanc

    James Baldwin

    • Zones
    • 27 Août 2020

    James Baldwin a écrit cette pièce en 1964 en réaction à l'assassinat de son ami Medgar Evers, militant des droits civiques, abattu devant son domicile du Mississippi le 12 juin 1963 par un suprémaciste blanc.
    L'accumulation des meurtres racistes aux États-Unis (dont celui de quatre jeunes filles noires dans un attentat à la bombe contre une église baptiste de Birmingham, Alabama, le 15 septembre 1963) constitue l'arrière-plan de ce cri de révolte scénique. La quasi-impunité qui suit ces actes sera l'élément déclencheur de ce travail.
    C'est aussi le meurtre atroce en 1955 de l'adolescent Emmett Till qu'il décide d'évoquer : " Dans ma pièce, écrit-il, il est question d'un jeune homme qui est mort ; tout, en fait, tourne autour de ce mort. Toute l'action de la pièce s'articule autour de la volonté de découvrir comment cette mort est survenue et qui, véritablement, à part l'homme qui a physiquement commis l'acte, est responsable de sa mort. L'action de la pièce implique l'effroyable découverte que personne n'est innocent [...]. Tous y ont participé, comme nous tous y participons. "

  • « Mon amie Ava Gardner m'a demandé un jour si je pensais qu'elle pouvait incarner Billie Holiday au cinéma. Je dus lui répondre que, même si elle avait sans doute tout ce qu'il fallait pour ça - elle était assez courageuse, honnête et belle -, il était presque certain qu'on ne le tolérerait pas, puisqu'il était de notoriété publique que Billie Holiday était noire et qu'elle, Ava Gardner, était blanche. Ce n'était pas vraiment une plaisanterie, ou alors une plaisanterie amère, car je connais assurément certaines filles noires bien plus blanches qu'Ava. »
    Paru aux États-Unis en 1976 et jusqu'ici inédit en français, Le Diable trouve à faire révèle une autre facette du grand écrivain James Baldwin : celle d'un critique au regard incisif, attaché à explorer les fantasmes, illusions et préjugés des films qui ont marqué sa vie.
    Dans son style à la fois vif et lyrique, il parcourt ses premiers souvenirs de cinéma, indissociables des difficultés familiales et de sa découverte de la société dans laquelle il vit. Naissance d'une nation, Lawrence d'Arabie, Devine qui vient dîner..., Dans la chaleur de la nuit, L'Exorciste, ou encore le physique de Bette Davis sont autant d'occasions de confronter son monde à celui d'Hollywood, et de constater le gouffre qui les sépare.

    Romancier, dramaturge, essayiste et poète afro-américain, héros du mouvement des droits civiques, ami de Martin Luther King et de Malcolm X, James Baldwin est l'un des grands écrivains contemporains.
    Le film I Am Not Your Negro, sorti en 2017, s'inspire de ses écrits.

  • History comes to life! Meet George Washington, Benjamin Franklin, Daniel Webster, and Abraham Lincoln. Exciting, fun, and educational, "Four Great Americans" is a turn-of-the-century classic of historical biography by the master children's author James Baldwin.

  • Dive into history with this classic collection of fascinating stories, retold by the master children's author James Baldwin at the turn of the century. Meet Alexander the Great and his horse Bucephalus, King Canute, Julius Caesar, Robin Hood, and many more famous kings and heroes. Exciting, fun, and educational, "Fifty Famous Stories Retold" tells the most thrilling and legendary tales from history and myth.


  • " Ce que les Blancs doivent faire, c'est essayer de trouver au fond d'eux-mêmes pourquoi, tout d'abord, il leur a été nécessaire d'avoir un "nègre', parce que je ne suis pas un "nègre'. Je ne suis pas un nègre, je suis un homme. Mais si vous pensez que je suis un nègre, ça veut dire qu'il vous en faut un. " James Baldwin.

    Dans ses dernières années, le grand écrivain américain James Baldwin a commencé la rédaction d'un livre sur l'Amérique à partir des portraits de ses trois amis assassinés, figures de la lutte pour les droits civiques : Medgar Evers, Malcolm X et Martin Luther King Jr. Partant de ce livre inachevé, Raoul Peck a reconstitué la pensée de Baldwin en s'aidant des notes prises par l'écrivain, ses discours et ses lettres. Il en a fait un documentaire - salué dans le monde entier et sélectionné aux Oscars - aujourd'hui devenu un livre, formidable introduction à l'oeuvre de James Baldwin. Un voyage kaléidoscopique qui révèle sa vision tragique, profonde et pleine d'humanité de l'histoire des Noirs aux États-Unis et de l'aveuglement de l'Occident.
    " Attention, chef-d'oeuvre ! "La Croix (au sujet du film documentaire I Am Not Your Negro)

  • JM.Baldwin est considéré comme une des figures centrales dans l'émergence de la nouvelle psychologie fonctionnaliste américaine. Cet ouvrage est un essai de théorie du développement de la conscience chez l'enfant. Baldwin a construit sa théorie en s'appuyant sur le concept de sélection naturelle de Darwin et il y ajoute un point majeur sur la "sélection organique". Il fournit ici une interprétation du développement mental en fonction de facteurs sociaux.

  • Les humains sont uniques ! Et le récit biblique de la Création pourrait bien expliquer pourquoi. La réponse qu'il propose à cette question, c'est que les humains ont des capacités qui vont bien au-delà de ce qui est nécessaire pour survivre. Et il nous dit quel pourrait être le but de ces capacités particulières.
    Ces capacités uniques reflètent-elles « l'image de Dieu » ? Notre capacité à former des relations ainsi que notre créativité sont-elles juste le produit du hasard ? Notre amour de la beauté, nos compétences langagières complexes, notre pensée abstraite, et notre libre arbitre sont-ils arrivés sans raison ? Il semble inimaginable que les choses même qui font de nous des humains ne soient que le produit du hasard.
    Poursuivons notre voyage d'exploration, et essayons de nous concentrer sur les questions pour lesquelles la science n'a pas de réponses :
    Pourquoi sommes-nous là ? Et où allons-nous ?

  • "Psychological science has reached a sort of understanding in these recent years of the individual and of the social setting in which he customarily disports himself; and the duty now devolves upon it of dealing with the exceptions to the rule. No one will be disposed to deny certainly that the genius is in some way exceptional; and if any instance can, by showing what society is not, cast light on what it is, the genius is the man to question. So it is my purpose in this paper to endeavor to understand him, as far as may be, without putting ourselves in his shoes; for apart from the inherent difficulty of assuming his exceptional role, it may for another reason be more comfortable not to do so, for under the exceptions to our social rule we are forced to include also these other extremes found in the weak-minded and the insane..."

  • S'appuyant sur le concept de sélection naturelle de Darwin, Baldwin dans sa théorie de développement mental met en avant le concept de "sélection organique". Un principe affirmant que l'action de la sélection naturelle de Darwin est modulée en fonction des caractères acquis au cours de l'ontogenèse. Une interprétation du développement mental en fonction de facteurs sociaux et un parallèle entre les moments de l'évolution de l'esprit individuel et ceux de l'évolution sociale.

empty