• Après le succès du Tonneau magique et de toute l'entreprise de réédition de Bernard Malamud depuis 2015, Rivages continue d'affirmer haut et fort le génie de Bern avec un second recueil de nouvelles au titre parfait : Les Idiots d'abord. On y retrouve cette atmosphère qui n'appartient qu'à lui, entre fable et réalisme social, ce talent pour sublimer les héros très discrets et leurs vies minuscules. Avec une pointe d'humour mélancolique qui illumine chaque page. 

  • Couronné en 1959 par le National Book Award, Le Tonneau magique est un des grands livres de la littérature américaine. Dans plusieurs essais, Philip Roth évoque le génie de Malamud et c'est Le Tonneau magique qui reste pour lui son oeuvre maîtresse : "Dans ce livre, Malamud a la même authenticité que Samuel Beckett." Au fil de ces 13 nouvelles, on retrouve tout ce qui fait le génie de l'auteur de L'Homme de Kiev : ce mélange d'onirisme et de réalisme, ces vies minuscules devenant majuscules par la grâce de l'émotion chère à Malamud. Le texte paraît dans une nouvelle traduction de Josée Kamoun. 

  • Le commis est le deuxième roman de Bernard Malamud, et son premier succès international. Classé parmi les 100 romans du XXe siècle par le magazine Time, il s'est vendu en Amérique à plus de 2 millions d'exemplaires. Ce texte situe Malamud dans la lignée de Bashevis Singer ou de grands auteurs russes comme Tchechov ou Pouchkine. Une petite épicerie de quartier à Brooklyn devient le théâtre d'une fable morale, qui s'interroge sur la possibilité de rédemption, sur la nature humaine et le rêve américain.

  • Le grand roman de Bernard Malamud, prix Pulitzer et National Book Award. Succès dès sa parution américaine en 1966, ce texte est un récit édifiant, évoquant une erreur judiciaire en Russie, dans la lignée de l'affaire Dreyfus : Bernard Malamud nous montre les origines du mal, avant le début des pogroms et l'avènement du nazisme. Mais L'Homme de Kiev n'est pas qu'une fable politique, c'est surtout un puissant roman sur la condition humaine, au-delà des aléas de l'Histoire.

  • Premier roman de Bernard Malamud, Le Meilleur est un "Great American Novel", inédit en français. Texte culte, légendaire, admiré de Philip Roth, Don Delillo ou Chad Harbach, il est considéré en Amérique comme un chef-d'oeuvre dès sa parution en 1952. Le livre évoque le parcours atypique de Roy : joueur de baseball prometteur, sa carrière s'interrompt en un coup de feu tiré par sa maîtresse. Mais dix ans plus tard, par la grâce de l'American Dream, Roy devient le meilleur joueur du pays, un héros surpuissant, qui semble invincible.

empty