• « Les Mémoires de Serge, plus que le récit minutieux et détaillé de sa vie - qu'il ne fait d'ailleurs pas -, sont l'exposé critique des événements historiques et sociaux auxquels les hommes de ce temps ont dû s'affronter, et dont il convient de tirer des leçons pour que, plus avertie et donc plus assurée, la marche vers un objectif ou un idéal sans doute jamais assuré se poursuive. Il s'agit de rendre compte et, ce faisant, de se rendre compte. »
    - Jean Rière

  • Pas tous des anges, certes. Mais tous des hommes habités par la fureur de vivre, le dédain des normes, la passion du risque. Héros de l'action clandestine: révolutionnaires d'Irlande et combattants de la Résistance. Vainqueurs du désert et trafiquants d'armes. Inspirateurs de coups d'Etat et princes de la pègre, gardiens des fumeries d'opium de Hambourg. Aviateurs excentriques semant la panique au carnaval de Casablanca. Cosaques exterminateurs et bourreaux des sables rejetés par la vie dans un restaurant parisien. Pénitents noirs en cagoule dans un bordel de Guatemala Ciudad. De Vladivostock (qui veut ignorer la mort du régime tzariste) à Londres bombardé par les V-1 et les V-2, de la cour du Négus aux caves de Hambourg en passant par le désert des Danakils, c'est une plongée prodigieuse dans les coulisses des reportages et aventures de Kessel.

    Témoin parmi les hommes s'il en fut, Joseph Kessel (1898-1979) a traversé le XXe siècle - dont il a beaucoup connu - au pas de charge. Curieux de tout ce qui touche à l'humain, il en a exploré bien des facettes dont ses romans (l'Equipage, Belle de jour, Le Lion, pour ne citer que les plus connus) autant que ses reportages nous ont donné des photographies inoubliables. Elles ont valu à ce combattant des deux guerres mondiales (il fut, avec son neveu Maurice Druon, l'auteur du ""Chant des partisans"") une notoriété internationale. Elu à l'Académie française en 1962, il a laissé une OEuvre abondante mais d'autant plus précieuse qu'il voulait que la littérature fut une fête à laquelle tout le monde était invité.

  • Nous connaissons surtout Marie-Antoinette à travers les clichés qui nous sont parvenus et qui colportent une image d'elle bien souvent à charge. Frivole, dépensière, infidèle, "Madame Déficit", puis "Madame Veto" a été dans la plupart des récits la reine haïe, "l'Autrichienne" traître à la patrie.
    Cet ouvrage a pour but de bousculer les idées reçues; il relate l'arrivée d'une jeune fille de quinze ans à la cour de Versailles qui va être amenée à faire évoluer les esprits de son temps en s'attaquant aux carcans : l'étiquette mais aussi la mode et bien d'autres domaines. L'auteure revient sur "l'affaire du collier" et autres scandales qui ont terni l'image de Marie-Antoinette en donnant sa version des faits de façon objective, loin de toute passion.
    On découvre alors le destin d'une femme broyée par l'histoire dont le portrait nuancé la rend plus proche de nous.

  • James Miranda Barry fut médecin militaire, chirurgien avant-gardiste, inspecteur général des hôpitaux de Sa Majesté et... l'un des plus grands imposteurs de tous les temps.

    Au moment de sa mort en 1865, au terme d'une carrière de plus de quarante ans au sein de l'armée britannique, James Miranda Barry n'a pas eu droit aux honneurs dus à son rang. Les autorités militaires ont plutôt jugé bon de l'enterrer à la sauvette, dans un coin reculé d'un cimetière quelconque. Car le scandale qui éclata à sa mort était d'une telle ampleur, qu'il devint la principale raison pour laquelle Barry passerait à l'histoire, reléguant dans l'ombre presque tout ce que le médecin avait mis tant d'efforts et d'années à accomplir.
    />
    Dans chacune des colonies où on l'avait posté, James Barry avait fait tout en son pouvoir pour améliorer les conditions de vie et les soins de ses patients. Il avait forgé sa réputation sur une pratique nouvelle et moderne de la médecine, par sa spécialisation dans les domaines de la chirurgie, des maladies tropicales, de l'obstétrique, du traitement de la lèpre et des maladies vénériennes. Sur trois continents, Barry a imposé des nouvelles conditions sanitaires, des méthodes révolutionnaires de quarantaine, des diètes alimentaires, ainsi que des traitements efficaces contre les plus terribles maladies connues à l'époque. Sans contredit, les réformes de James Barry ont sauvé des milliers de vies à travers le monde.

    Mais pourquoi a-t-on profané ainsi la mémoire d'un brillant médecin, dont les accomplissements n'avaient d'égal que la controverse dont Barry aura été l'auteur presque tout au long de sa vie? Sylvie Ouellette retrace ici la vie et la carrière d'un être humain hors de l'ordinaire, qui n'était absolument pas ce que ses contemporains auraient pu croire.

  • Pourquoi Thiers ? Pourquoi une biographie de l'homme qui reste dans les mémoires comme le sinistre fossoyeur de la Commune ? Pourquoi raconter la vie de ce Monsieur Prud'homme, emblème de la bourgeoisie conquérante et sûre d'elle ? À cause de tout cela - et aussi parce que Thiers, dont Balzac s'inspira pour créer son Rastignac, est un incroyable personnage de roman.
    Car Thiers, c'est aussi : un enfant du peuple, abandonné par son père escroc, qui, grâce à son ambition et son travail, deviendra chef de l'État. Un provincial monté à Paris, qui séduit par son intelligence les salons et, en premier lieu, le superbe Talleyrand. Un journaliste touche-à-tout qui, à peine arrivé à Paris, découvre le génie de Delacroix, ébranle la Restauration en théorisant, dans le journal qu'il a créé, le système parlementaire et participe au plus haut niveau à la révolution de Juillet 1830. C'est aussi un politicien taxé d'opportunisme, mais qui n'a jamais rallié le Second Empire, dont il prévoit, fustigeant à la Chambre la politique étrangère de Napoléon III, la terrible chute. C'est le diplomate qui, à soixante-treize ans, parcourt l'Europe pour trouver des alliés à la France. C'est le libérateur du territoire qui règle aux Allemands une exorbitante rançon de 5 milliards de francs sans pour autant ruiner les finances du pays. Thiers, enfin, c'est l'homme d'État qui comprend en 1871 qu'il est temps de fonder la République... Thiers, c'est le XIXe siècle.

  • Polar et manipulation entre pouvoir et télévision?
    LEA et PABLO se rendent à l?ancien camp militaire situé
    sur le plateau du Larzac. Entouré de barbelés, il semble
    désert mais des traces de vie prouvent qu?il était occupé
    encore récemment. Alors que la caméra tourne, un
    hélicoptère attaque l?équipe de MV 3000 dans le but
    d?effacer les traces de toute présence humaines sur les
    lieux. Traqués, LEA et PABLO vont désormais tout faire afin
    de retrouver les jeunes disparus expulsés du ?Village de
    l?Espoir?.

  • Bienvenue dans l'univers terrible et dangereux de la télévision !...
    Au Guatemala, un terrible tremblement de terre secoue la région. Un homme nommé Pablo sauve la vie de centaines de personnes en anticipant la catastrophe. Charismatique et populaire, il convainc les jeunes des quartiers pauvres d'extraire les survivants des décombres...
    Léa Valmont est une jeune journaliste de la chaîne télé MV 3000, en reportage à San Juan au Guatemala. Elle interviewe Pablo juste après la catastrophe et son reportage fait exploser tous les scores d'audience en France. Maurin-Villiers, patron de MV 3000, fait venir Pablo en France pour un grand prime-time qui rencontre un succès fou. L'ambition de cet homme peu scrupuleux est de faire de Pablo, même contre son gré, une vedette de show télévisé, entre paillettes, danseuses et caution sociale.
    Mais dans l'ombre, un complot de plus grande envergure est en train de se tisser. Un complot qui implique De Saint-Aignan, chef du cabinet du ministre de l'intérieur, où Pablo ne serait qu'un pion utilisé pour introduire un virus qui risque de faire de sacrés ravages...


  • A l'occasion des trois ans de l'élection du pape François, François Vayne, journaliste au Vatican, dresse un portrait inédit de ce souverain pontife révolutionnaire dont le maître mot est " miséricorde ".

    ""La miséricorde du Seigneur est le moteur de l'histoire', affirme le pape François. C'est précisément cette grande nouvelle que je voudrais mettre en valeur à travers ces chroniques vaticanes inspirées de mon "journal de bord' - carnets d'un journaliste à Rome - retraçant un millier de jours vécus dans les pas du 266e successeur de Pierre, de l'Année de la Foi au Jubilé de la Miséricorde.
    À l'occasion d'une nouvelle Année sainte, voulue pour réveiller et guérir l'humanité, ce livre se fait l'écho d'un immense "Merci François !' qui monte de nos coeurs, merci pour la caresse du Christ, Prince de la paix, qui vient nous rendre au centuple le bonheur d'aimer.
    François change-t-il le monde ? Son exemple en tout cas suscite une révolution de la rencontre entre les personnes. Par le miracle de la tendresse, une nouvelle force nous soulève, la joie d'être en relation, capable de transformer de proche en proche nos ténèbres en lumière. " F. V.

  • La prise de conscience

    Jean Claude Mata

    Ce qui n'était au départ qu'une tentative pour améliorer la santé de son auteur s'est transformé en une découverte insolite et inattendue, bien plus majeure que ce qu'il imaginait.

    L'univers a des secrets qu'il souhaite vous transmettre, hélas, l'impact négatif de l'homme sur son environnement avec toute la pollution spirituelle et atmosphérique qui en résulte empêche tout rapprochement...

    La nature a besoin de notre attention, elle veut se manifester vous.

    L'homme a sa place dans le cosmos parmi les élites stellaires. Depuis la découverte de la conscience divine Jean Claude MATA a été emmené à la découverte de son moi intérieur à travers ses projections mentales, il a découvert que l'homme et le créateur du monde ne font qu'un. Il a fait un constat à travers toutes ses projections mentales et ses visions par les schémas pour créer ses propres concepts qu'il vous présente dans ce livre. C'est le fruit de plus de 20 ans de recherches.

    Ce livre est un message à l'humanité, soyez averti.

  • Vous êtes destiné à une vie de grandeur qui a un sens
    Oo.la/adj./1 a : dérivé du français oh-la-la ! b. un état de génialitude. c. une vie qui est équilibrée et en progression dans les facettes clés que sont la santé, les finances, la carrière, les relations interpersonnelles et le mieux-être. d. une destination (comme dans aller à Oola). 2 a : une description des actions, des connaissances et des objectifs qui mènent à une vie équilibrée (ex. : c'est tout à fait Oola). 3 a : le plan ultime pour atteindre l'équilibre dans un monde déséquilibré. Loin d'être un livre de croissance personnelle semblable aux autres sur le marché, Oola est une méthode révolutionnaire qui vous propose un plan personnalisé. Un plan qui vous permettra d'atteindre les objectifs et les rêves qui sont uniques à vous. Une vie avec moins de stress et plus d'équilibre, une vie qui a un sens. Vous apprendrez à gagner, non seulement : o en affaires o et pour les questions d'argent, mais dans toutes les autres facettes de la vie : santé o finances o famille o carrière o foi o amitié et plaisir
    Avec leurs savoureuses anecdotes et leurs propres témoignages, Dave Braun et Troy Amdahl vous montreront comment avoir la vie dont vous rêvez et que vous méritez-vous OolaVie.

  • Jérôme de la Varenne, chercheur dans le laboratoire d'un grand groupe pharmaceutique, vient de mettre au point un médicament révolutionnaire qui soigne la maladie de Parkinson. La découverte est majeure et la vie de six millions de personnes dans le monde en dépend. Mais la précieuse molécule qui active les neurones, la LDP286 (Limitation De Parkinson), s'avère avoir un effet secondaire des plus stupéfiants. Comment Jérôme va-t-il faire face aux ambitions de ses collègues et de ses patrons, comment va-t-il affronter les vautours du Big Pharma qui ont flairé l'affaire du siècle et veulent le déposséder de sa découverte à des fins beaucoup moins vertueuses et philanthropiques que celles auxquelles il rêvait ? C'est tout l'enjeu du Syndrome de Nobel, une course folle et angoissante, premier tome de la série LDP286.

  • En décembre 1849, le tsar Nicolas Ier, qui voulait décourager ses opposants, organisa le procès truqué, puis la fausse exécution du groupe Pétrachevski. Fiodor Dostoïevski en faisait partie. Il n'oublia jamais cette épreuve ni les quatre ans passés dans les bagnes du tsar, sous l'uniforme gris et noir, les fers aux pieds, parmi les voleurs et les assassins. Hôtes involontaires du système pénitentiaire russe, tel Dostoïevski, ou poussé par la curiosité comme Tchékhov (qui enquêta sur le bagne de l'île de Sakhaline), les écrivains russes - comme aujourd'hui Soljenitsyne ou Zinoviev - ont informé l'Occident sur son existence et sa nature. En France aussi, le XIXe siècle a vu se créer des bagnes colonisateurs. Mais, annonçant peut-être l'Archipel du Goulag, le bagne sibérien est devenu le symbole de la répression organisée par un régime autoritaire contre les intellectuels. Jocelyne Fenner brosse ici un tableau précis et vivant du système pénitentiaire de la Russie des Tsars entre 1825 et 1905. Des polices illettrées et corrompues, une justice archaïque et un arsenal de peines allant du knout à la déportation et au bagne, voilà en quoi consistait la machine judiciaire russe. Après un voyage qui pouvait durer 18 mois, les exilés, forçats ou déportés gagnaient leur lieu d'assignation : le bagne cerné de palissades ou de ! miradors pour les uns, pour les autres un village sibérien où ils s'installaient, tant bien que mal. Les conditions d'existence de ces exilés sont encore mal connues et réservent des surprises au lecteur. Jocelyne Fenner, dont c'est le premier livre, a dépouillé des archives, des correspondances, des récits de voyage : elle amorce ici la découverte d'une Russie qui n'a pas fini de fasciner et d'étonner.

  • «Je tiens près de moi l'encre,
    ma plume est une fronde
    alors qu'avec les mots que je jette
    mon ambition s'égare.
    Je crie à Dieu, C'est un sacrilège !
    Il me dit, Ou peut-être un poème.»

    Gregory Scofield se met dans la peau de Louis Riel et de personnes qui l'ont connu pour dresser un portrait humain du leader politique métis. Entremêlant extraits de journaux et de poèmes de Riel, déclarations historiques et inventions, il réussit à sortir le mythe de son carcan, donne accès à des dimensions peu connues du personnage : celles de mari, de père, d'ami, d'amoureux et de poète visionnaire.

    L'humour, l'inventivité et le souffle du texte sont rendus avec justesse par la traduction de Daniel Aubin, lui-même poète et conteur.

    Publié originalement en anglais sous le titre «Louis: The Heretic Poems» (2011, Nightwood Editions), ce recueil est la première oeuvre de l'auteur à paraître en français.

  • La liberte ou rien - ecrits d une anarchiste Nouv.

    Regroupant le plus grand nombre de textes d'Emma Goldman traduits en français, cette anthologie compose un vibrant plaidoyer en faveur du syndicalisme révolutionnaire, de l'athéisme et de l'égalité entre les sexes, ainsi qu'une charge implacable contre le patriotisme et le puritanisme. Emma Goldman y prend entre autres la défense de la pédagogie anti-autoritaire de Francisco Ferrer, elle critique sévèrement le pouvoir bolchevique en Russie et s'en prend au système carcéral, preuve d'un échec social collectif.

  • Après avoir quitté leur manoir en ruine et traversé l'Allemagne à pied d'est en ouest, Else et ses quatre enfants sont enfin arrivés à Düsseldorf. Magnus, le frère de son mari, consent à les accueillir, mais n'a d'autre choix que de les abriter dans son sous-sol humide et inconfortable. Comme Else ne veut pas être à sa charge, elle accepte un poste de serveuse dans un restaurant, puis est engagée par les Forces britanniques comme traductrice.

    Alors que la reconstruction de l'Allemagne de l'Ouest s'amorce grâce au Plan Marshall, la veuve de Johan Von Steiner agrandit le cercle de ses amis et connaissances, même si elle tente de cacher du mieux qu'elle le peut ses origines aristocratiques. Et quand un nouvel emploi se présente, cette fois dans des bureaux diplomatiques étasuniens, Else rencontre un homme dont elle tombe amoureuse. Mais à nouveau, le destin s'acharne sur elle, le malheur l'accable. Saura-t-elle une fois encore faire preuve de résilience, qualité essentielle en ces temps difficiles où rien n'est acquis?

    Ce second et dernier tome de la nouvelle série de Janine Tessier nous ramène au coeur du conflit le plus meurtrier de l'histoire, avec ses difficultés, ses horreurs et surtout, ses incalculables séquelles.

  • Berlin, 1942.

    Le baron Johann von Steinert, colonel SS au sein de la Gestapo, et sa femme Else ont invité des proches d'Hitler à la réception qu'ils tiennent annuellement dans leur somptueux manoir, en banlieue de Berlin. En cette année où l'idéologie nazie s'impose avec hargne et violence sur toute l'Europe, les invités triés sur le volet discourent avec verve sur la supériorité de l'Allemagne. Dans leur délire fanatique, ils ne peuvent se douter que deux ans plus tard, la situation ne sera plus la même. Les ennemis avancent vers la capitale allemande et, du manoir, on entend l'écho incessant des bombardements qui mettent Berlin à feu et à sang. La sécurité d'Else et de ses quatre enfants est menacée.

    Alors que les bombes ennemies détruisent leur résidence ainsi que leur usine et que les Russes approchent à grands pas, ils doivent entreprendre un long exode vers l'ouest, à l'autre bout du pays, où devrait les accueillir Magnus, le frère de Johann. Leur pénible parcours de 650 kilomètres sera semé d'embûches, de problèmes, de périls, de dangers, de morts. La faim, la peur de rencontrer l'ennemi ainsi que le froid et le mauvais temps seront leurs fidèles compagnons jusqu'à Düsseldorf.

  • Vaste fresque évoquant la Nouvelle Calédonie. Il porte la version des Kanaks eux-mêmes, racontant leur histoire à travers le XX° siècle. Le récit sappuie à la fois sur des regards qui pourraient paraître contradictoires : une vision traditionnelle de la société de la Coutume, une vision politique assumée indépendantiste et marxiste et une vision profondément féministe. Ce roman intègre à tout cela lunivers du conte kanak, avec sa morale, ses côtés magiques et sa poésie. Océanien, il cherche à unir toutes ces courants de vie et de pensée. La trame très originale du roman se décline à travers la vie de celle qui nest dabord quune petite fille, Tâdo, mais aussi à travers les vies des différentes parties de sa parentèle au sens le plus large et le plus précis. Ces vies sont interdépendantes par le fonctionnement de la tribu et de la pensée Kanak. Ces vies sont aussi incluses dans lhistoire du pays, dans ses drames et dans celle du monde contemporain et de ses grandes inquiétudes, comme celles qui touchent lécologie.
    Cette oeuvre remarquable représente quelque chose de nouveau en français au sujet du monde océanien : voir et dire, de lintérieur, la colonisation et la décolonisation.

  • La conclusion sanglante et surprenante des aventures de Léa Valmont, plus jolie et manipulée que jamais...Léa Valmont, ancienne présentatrice de l'émission "Opération Pablo", un programme caritatif d'envergure grâce auquel des jeunes en difficulté d'insertion devaient retrouver goût à l'intégration sociale, poursuit son enquête autour de ce terrible fiasco qui a déjà coûté la vie à plusieurs personnes et fait disparaître de nombreux enfants... Tombée entre les mains du terrible Ortega qu'elle croyait mort, Léa va découvrir à quel point les enjeux autour de son émission étaient élevés...et à quel point ils impliquaient des personnages dangereux et très haut placés... Toujours menée par Gilles Chaillet, que l'on connaissait dessinateur d'exception mais qui se révèle ici redoutable scénariste, et par Olivier Mangin au faîte de son élégance graphique, la terrible conclusion d'un superbe thriller.

  • Dans un XVIIIème siècle finissant, la France est soudain bien étroite pour deux jeunes aventuriers agités... Autour d'eux, le pouvoir de Louis XVI s'effiloche et, même si l'on ne prononce pas encore les mots "Révolution" et "République", les idées nouvelles ne cessent de faire leur chemin. Déjà Lafayette et Benjamin Franklin entrent dans l'histoire... En compagnie de Klimos, Bardet nous fait découvrir une épopée originale marquée du sceau de la liberté.

  • Dans un XVIIIème siècle finissant, la France est soudain bien étroite pour deux jeunes aventuriers agités... Autour d'eux, le pouvoir de Louis XVI s'effiloche et, même si l'on ne prononce pas encore les mots "Révolution" et "République", les idées nouvelles ne cessent de faire leur chemin. Déjà Lafayette et Benjamin Franklin entrent dans l'histoire... En compagnie de Klimos, Bardet nous fait découvrir une épopée originale marquée du sceau de la liberté.

  • Au coeur de la Bretagne, Cadoual et Pontmarcy reprennent espoir, les émigrés doivent rejoindre la France, transportés et équipés par les anglais.
    De leur côté, Timon et ses amis s'apprêtent à rejoindre les révoltés avec l'espoir de faire triompher la raison face au fanatisme des extrémistes. En ce mois de juin 1795, à Paris, le jeune Louis-Charles de Normandie, dit Louis XVII, s'étiole, enfermé dans la prison du Temple. Le " p'tit roi " espère une improbable évasion qui lui permettrait de retrouver les siens.

  • Les réalités et les comédies du monde, entretien réalisé par O. Germain-Thomas, et paru en Janvier 1975, est, sans doute, le dernier texte ou Malraux expose, aussi largement, sa philosophie de l'Histoire, par rapport aux grands événements qui ont secoué le 20e siècle. En mars de la même année, dans un entretien paru dans Le Point : Elle a des ailes, il expose clairement ses conceptions de l'amour, et ses relations avec l'univers féminin. La question des conquérants présente le point de vue de Malraux sur son roman, à l'occasion du débat public organisé, en 1929, par l'Union pour la Vérité, à la suite de la parution de cette oeuvre, qui suscita de nombreuses réactions passionnées parmi les intellectuels de l'époque. Enfin, nous republions la réponse de Malraux à une enquête menée en 1933, parmi la revue Avant-Poste : Sur le fascisme en France.

  • Dans un XVIIIème siècle finissant, la France est soudain bien étroite pour deux jeunes aventuriers agités... Autour d'eux, le pouvoir de Louis XVI s'effiloche et, même si l'on ne prononce pas encore les mots "Révolution" et "République", les idées nouvelles ne cessent de faire leur chemin. Déjà Lafayette et Benjamin Franklin entrent dans l'histoire... En compagnie d'Arnoux, Bardet nous fait découvrir une épopée originale marquée du sceau de la liberté.

  • Dans un XVIIIème siècle finissant, la France est soudain bien étroite pour deux jeunes aventuriers agités... Autour d'eux, le pouvoir de Louis XVI s'effiloche et, même si l'on ne prononce pas encore les mots "Révolution" et "République", les idées nouvelles ne cessent de faire leur chemin. Déjà Lafayette et Benjamin Franklin entrent dans l'histoire... En compagnie d'Arnoux, Bardet nous fait découvrir une épopée originale marquée du sceau de la liberté.

empty