• Shangri-La Frontier t.1 Nouv.

    Une quête fantasy 2.0 !Sunraku est un passionné de jeux vidéo un peu particulier, qui voue sa vie à s'essayer aux pires "bouses" : scénario bancal, bugs dans tous les sens... il se délecte à déjouer tous ces pièges ! Mais lorsqu'il décide pour une fois de s'attaquer au MMORPG Shangri-La Frontier, un Greatest Of All Time aux trente millions de membres inscrits, il ne se doute pas qu'il devra faire preuve de tous ses talents pour venir à bout d'une épreuve encore plus corsée. Et tout ceci, affublé d'un masque ridicule ! Suivez notre héros pour vous aventurer avec lui dans un monde de fantasy, vous mesurer aux monstres légendaires, (faire un peu de levelling entre deux missions), collaborer avec les meilleurs joueurs... et surtout n'oubliez pas de sauvegarder avant que vos points de vie n'arrivent à zéro !

  • Lori Nelson Spielman revient avec un conte de fées moderne.Paulina Fontana, vieille dame pleine de fantaisie et de créativité en rupture de ban avec sa famille américaine, invite ses petites-nièces, Emilia et Lucy, à visiter son pays natal, l'Italie. Elle leur fait une déclaration fracassante : le jour de son quatre-vingtième anniversaire, elle rencontrera l'amour de sa vie et mettra fin une fois pour toutes à la " malédiction de la deuxième fille de la famille Fontana ".
    Cette " malédiction " n'est probablement rien d'autre qu'une coïncidence, un vieux mythe. Pourtant, personne ne peut nier que pendant des siècles, pas une seule deuxième née de la famille Fontana n'a trouvé l'amour.
    Que se passerait-il si ce supposé sort était brisé ? Emilia, qui, à 29 ans, semble accepter cette malédiction, trouverait-elle à son tour le grand amour ?
    Au coeur de la campagne Toscane, Paulina va finalement révéler des secrets de famille autrement plus troublants qu'une malédiction vieille de plusieurs siècles...
    Après les succès de
    Demain est un autre jour, d'
    Un doux pardon et de
    Tout ce qui nous répare, Lori Nelson Spielman revient avec cette histoire passionnante consacrée à la découverte de soi, au pardon et à l'amour. Mais surtout à ces liens familiaux qui peuvent tout autant être synonymes d'étreinte que d'emprisonnement.

  • Oedipe roi

    Sophocle

    Edition enrichie de Jean-Louis Backès comportant une préface et un dossier sur l'oeuvre.

    La ville de Thèbes est ravagée par la peste. Son souverain, OEdipe, mène l'enquête. Il découvre que l'homme qu'il a tué jadis, Laïos, était son père, et qu'il a épousé sa propre mère, Jocaste, dont il a eu quatre enfants. Elle se suicide, il se crève les yeux et s'exile.

    Une des plus belles tragédies de l'Histoire, modèle de l'enquête policière et de son suspens, de la peinture de la destruction de soi, et des relations troubles qui tissent les liens familiaux, grande interrogation jetée au destin, cette pièce est à l'origine de nombreuses imitations (jusqu'à Gide et Cocteau) et de nombreux commentaires (jusqu'à Freud ou Jean-Pierre Vernant).

    "Ô lumière c'est la dernière fois que je te vois, /
    je suis né de qui je ne devais pas, je suis uni /
    à qui je ne dois pas, j'ai tué qui je n'aurais pas dû."
    OEdipe roi, IIIe épisode.

  • Veuve au matin d'une nuit de noces hallucinante, lorsque son époux, un jeune pasteur, se suicide en se jetant dans les Chutes du Niagara, Ariah Littrell se considère désormais comme vouée au malheur. Pourtant, au cours de sa semaine de veille au bord de l'abîme, en attendant qu'on retrouve le corps de son mari d'un jour, La Veuve banche des Chutes (ainsi que la presse l'a surnommée avant d'en faire une légende) attire l'attention de Dirk Burnaby, un brillant avocat au cœur tendre, très vite fasciné par cette jeune femme étrange.Une passion improbable et néanmoins absolue lie très vite ce couple qui va connaître dix ans d'un bonheur total avant que la malédiction des Chutes s'abatte de nouveau sur la famille.Désamour, trahison, meurtre ? C'est aux enfants Burnaby qu'il reviendra de découvrir les secrets de la tragédie qui a détruit la vie de leurs parents. Une quête qui les obligera à affronter non seulement leur histoire personnelle mais aussi un sombre épisode du passé de l'Amérique : les ravages infligés à toute une région par l'expansion industrielle gigantesque des années 50 et 60, expansion nourrie par la cupidité et la corruption des pouvoirs en place.Ce roman aussi beau et tumultueux que ces Chutes au charme maléfique a remporté le Prix Femina étranger en 2005.

  • Kate adore les animaux, surtout les plus étranges. Alors quand elle reçoit une publicité en ligne qui l'invite à découvrir un incroyable lézard australien, elle saute de joie. Ce lézard aurait même la particularité de pouvoir changer de couleur, un peu comme un caméléon. Mais ce qui fait de lui une vraie rareté, c'est qu'il peut également changer de forme.
    Malgré les doutes de ses parents, persuadés qu'il s'agit en fait d'un simple lézard, Kate réussit à les convaincre et passe commande.
    Au bout de deux semaines interminables, un paquet arrive enfin ! Kate s'empresse de l'ouvrir, mais à l'intérieur, il n'y a qu'un oeuf et un étrange message d'avertissement.
    Mais est-elle vraiment prête à le voir éclore ?

  • Texte intégral révisé suivi d'une biographie d'Antonin Artaud. C'est à l'occasion d'une exposition Van Gogh au Musée de l'Orangerie en janvier 1947, peu avant sa mort, qu'Antonin Artaud écrit ce texte. Il n'y a pas loin, il le sait et il veut qu'on en soit persuadé, de Vincent Van Gogh à Artaud le Mômo. Le ton est âpre, l'ironie mordante, le style jaculatoire. Ainsi, écrit-il, "on peut parler de la bonne santé mentale de Van Gogh qui, dans toute sa vie, ne s'est fait cuire qu'une main et n'a pas fait plus, pour le reste, que se trancher une fois l'oreille gauche, dans un monde où on mange chaque jour du vagin cuit à la sauce verte ou du sexe de nouveau-né flagellé et mis en rage, tel que cueilli à sa sortie du sexe maternel". Pour l'auteur du Théâtre de la Cruauté, Van Gogh "ne s'est pas suicidé dans un coup de folie, dans la transe de n'y pas parvenir, mais au contraire il venait d'y parvenir et de découvrir ce qu'il était et qui il était, lorsque la conscience générale de la société, pour le punir de s'être arraché à elle, le suicida. Et cela se passa avec Van Gogh comme cela se passe toujours d'habitude, à l'occasion d'une partouse, d'une messe, d'une absoute, ou de tel autre rite de consécration, de possession, de succubation ou d'incubation."

  • Tess, 16 ans, a un don un peu particulier : elle voit les morts. En vacances avec son cousin Gabin, elle tombe sur un mystérieux objet qui pousse son pouvoir encore plus loin. Elle semble maintenant capable de "voir" les souvenirs de ses ancêtres. Ceux-ci lui font vivre la retraite de Russie à travers les yeux d'un soldat napoléonien et lui révèlent les coulisses de la première erreur judiciaire documentée de l'Histoire : l'affaire du Courrier de Lyon. Quel message ses ancêtres essaient-ils de lui transmettre ? Cela aurait-il un rapport avec la mystérieuse "malédiction" qui fait mourir tous les hommes de sa famille à 33 ans et menace à présent son propre cousin ?

  • " Le Roi n'a pas sommeil est un récit âpre et tendu par une écriture incisive qui sait percer le mystère des âmes et leur nature sauvage. " Le Monde des Livres
    " Ce que personne n'a jamais su, ce mystère dont on ne parlait pas le dimanche après le match, cette sensation que les vieilles tentaient de décortiquer le soir, enfouies sous les draps, cette horreur planquée derrière chaque phrase, chaque geste, couverte par les capsules de soda, tâchée par la moutarde des hot-dogs vendus avant les concerts ; cette peur insupportable, étouffée par les familles, les chauffeurs de bus et les prostituées, ce que personne n'a pu savoir, c'est ce que Thomas avait ressenti quand le flic aux cheveux gras lui avait passé les bracelets, en serrant si fort son poignet que le sang avait giclé sur la manche de sa chemise. "

    Tout est là : le mutisme, le poids des regards, l'irrémédiable du destin d'un enfant sage, devenu trop taciturne et ombrageux. Thomas Hogan aura pourtant tout fait pour exorciser ses démons – les mêmes qui torturaient déjà son père.

    Quand a-t-il basculé ? Lorsque Paul l'a trahi pour rejoindre la bande de Calvin ? Lorsqu'il a découvert le Blue Budd, le poker et l'alcool de poire ? Lorsque Donna l'a entraîné naïvement derrière la scierie maudite ?

    La sobriété du style de Cécile Coulon – où explosent soudain les métaphores – magnifie l'âpreté des jours, communique une sensation de paix, de beauté indomptable, d'indicible mélancolie.

    Ce roman a été couronné Prix Mauvais Genres - France Culture
    Le Nouvel Observateur 2012.

  • Et si Baudelaire revenait parmi nous ? S'il flânait de nouveau dans nos ruelles ? En l'occurrence à Paris, comme en son temps. Dans ce récit haletant, Baudelaire resurgit sous la forme, non du dandy qu'il incarna jadis, mais du vagabond, misérable hère qui assiste, affalé sur le bitume, à la valse de nos contemporains et essuie leur mépris. Lui qui redoutait tant de se sentir inférieur à ceux qu'il dédaignait, le voici hué, puis bientôt hissé à la tête d'une parade de zombis avant de connaître le destin d'une âme suppliciée. Par vagues réminiscences, lui parvient le souvenir de son être passé et de son oeuvre. "La rue assourdissante autour de moi hurlait", écrivait-il jadis dans son poème À une passante.

    Anthropologue, Eric Chauvier est né en 1971. Il a déjà publié, aux éditions Allia, Anthropologie (2006), Si l'enfant ne réagit pas (2008), Que du bonheur, La Crise commence où finit le langage (2009), Contre Télérama (2011), Somaland (2012), Les Mots sans les choses (2014) et Les Nouvelles Métropoles du désir (2016).

  • « Des milliers d'années avant Le Seigneur des Anneaux, la Terre du Milieu est en proie aux luttes entre Morgoth, le premier Seigneur Ténébreux, et les Elfes, alliés aux Hommes. C'est contre Túrin et Niënor, les enfants de Húrin, que Morgoth va lancer une terrible malédiction, les contraignant à une vie malheureuse et errante, pour se venger du héros qui a osé le défier. Les Enfants de Húrin, oeuvre entreprise par Tolkien au cours de la Première Guerre mondiale, s'adresse aux lecteurs du Seigneur des Anneaux, qui retrouveront le souffle de ce roman dans l'histoire de Túrin, héros humain qui cherche sa place parmi les Elfes et les Hommes dans un monde en guerre ; trompé par le destin, il lutte de manière spectaculaire et tragique contre Morgoth, nous faisant découvrir un passé méconnu de la Terre du Milieu. »

  • Prends garde à toi, Lucy... Ce cimetière n'est pas un endroit recommandable pour une fille de ton âge. Depuis quelque temps, je me réveille souvent au milieu de la nuit avec l'impression que je ne suis pas seul. Je sens comme une menace, et je me dis que je ferais sûrement mieux de m'enfuir en courant.
    Voilà une mise en garde que Lucy MacKay ne devrait pas sous-estimer. Cette jeune fille de 13 ans vit au cimetière de Greyfriars avec son père, gardien des lieux. Elle est habituée au silence, aux ombres et aux apparitions macabres, qu'elle essaie d'ignorer tant bien que mal. Mais quelques jours avant le Nouvel An, une menace surgit des ténèbres pour énoncer une terrible prophétie : un tyran ivre de vengeance et de sang renaîtra de ses cendres et prendra la vie d'un MacKay. Lucy et sa meilleure amie Amelia ont une semaine pour empêcher ce désastre - à moins qu'il ne soit déjà trop tard...

  • Trois mille ans se sont écoulés depuis que la Sphinx a posé cette énigme : "Quelle est la créature qui marche sur quatre pieds le matin, sur deux pieds à midi, et sur trois au coucher du soleil ?" OEdipe répondit que c'était l'homme, qui marche enfant à quatre pattes, se tient debout dans la force de l'âge et s'appuie sur un bâton en sa vieillesse. Une fois ce secret révélé et la Sphinx disparue en mer, OEdipe accéda au trône et épousa la veuve royale, Jocaste, sa propre mère. Mais quand il apprit la vérité sur ses origines, privé de toute possibilité de rachat, il se creva les yeux. Or, selon De Quincey, il existe une autre solution de l'énigme, une signification plus profonde, laquelle tient tout entière dans ce mot : OEdipe. L'auteur livre peut-être la clef de cet effroyable destin.

    Après une enfance difficile, Thomas De Quincey (1785-1859) a pu entamer de brillantes études à l'université d'Oxford. Mais il entre très vite dans une dépendance à l'opium, remède pour soigner de fréquentes névralgies, au point de devenir "un opiomane régulier et invétéré". Outre les Confessions d'un mangeur d'opium anglais, on lui doit de nombreux traités, études, articles, dont De l'Assassinat considéré comme un des beaux-arts. C'est Baudelaire qui a contribué à le rendre célèbre en France.

  • Méfiez-vous des secrets qui dorment...
    Dans une vieille malle du grenier, Emma trouve une drôle de poupée dans un coffret ouvragé. Que fait-elle là ? Et surtout, pourquoi lui ressemble-t-elle tant ? Intrigué, la jeune fille la rapporte dans sa chambre. Mais bientôt une voix sinistre s'insinue dans ses pensées et une ombre menaçante pèse sur ses proches... Convaincue d'avoir affaire à un jouet maléfique, Emma saura-t-elle se libérer de son emprise ?

  • Sur la trace d'un trésor maudit !Arrivé sur l'île aux diables, Engoza révèle enfin à son équipage les terribles secrets qui entourent ce lieu maudit... À l'époque, lui et Bone's y avaient réveillé l'esprit d'un ancien dieu inca aux intentions sinistres. Et c'est en voulant prendre la fuite que l'âme de Bone's lui fut alors subtilisée, Engoza la récupérant dans une bouteille pour que son acolyte ne disparaisse pas définitivement. Aujourd'hui, les deux pirates sont de retour sur l'île pour se venger... et récupérer le trésor bien sûr !Entre action, magie, aventure et fabuleux trésor, découvrez la conclusion en apothéose de cette série de pirates pour petits et grands enfants !

  • Pour sauver les âmes torturées, le seul rempart est l'Innocence !Akuma : arme de guerre maléfique conçue à base de pièces mécaniques, d'âme et de tragédie.
    Allen Walker, jeune exorciste marqué d'une croix divine à la main gauche, part en croisade contre le Comte millénaire, "faiseur" d'akuma et partisan de la fin du monde. Pour cela, il décide de rejoindre la Congrégation de l'ombre, une organisation d'exorcistes chargée de traquer les akuma. Seulement, cette congrégation est à l'écart de tout et les exorcistes sont loin d'être les plus accueillants qui soient...

  • Enfin, l'été ! Libéré du collège, Tommy passe ses journées avec sa bande d'amis, les Magic Losers : Zélie, Stan et Félix. Mais quand ils découvrent des catacombes, les vacances prennent un goût... mortel. Un anneau médiéval va doter Tommy de pouvoirs terrifiants et donner vie à ses plus grandes peurs... Les Magic Losers parviendront-ils à délivrer leur ami de cette emprise maléfique ?
    Du frisson, du mystère, de l'aventure à lire... à vos risques et périls !
    L'auteur : Éducateur spécialisé, Yann Rambaud a publié plusieurs romans chez Hachette dont Gaspard des profondeurs ou Teddy-N'a-Qu'un-OEil (Prix Chronos 2016).

  • La peste ! Le fléau de Dieu qui tue tous les hommes, les purs comme les âmes noires, les doux comme les fourbes, les saints comme les traîtres. Sans distinction de richesse ou de classe. La peste ! Quand elle s'abat sur le royaume de France, en 1347, personne ne veut y croire. Mais lorsqu'elle gagne Paris, elle bouleverse les âmes et les consciences, révèle le véritable tempérament de ceux qu'elle effraie ou... qui en jouent. Les pires instincts se réveillent. Et les ordres établis vacillent. Même la cour du roi succombe à ses pires démons.Gabrielle d'Aurillay, tout récemment arrivée dans la capitale, pourra-t-elle sauver sa vie et celle de son enfant ? Parviendra-t-elle à comprendre la personnalité de son mari ? Le diptyque mystérieux que ce dernier gagne au jeu est-il un talisman ou une malédiction supplémentaire ? Et pourquoi rend-il fou tant d'hommes de foi ?La fortune offrira-t-elle une autre chance à Gabrielle, contrainte de devenir la femme qu'elle ne rêvait pas d'être : celle qui décide et se prend en main... au péril de sa vie ? Dans cette saga aussi réussie qu'intrigante, où les vérités d'un jour ne sont plus celles du lendemain, le destin de chacun peut basculer d'un coup. Amours, trahisons, mystères, superstitions, disparitions suspectes... à croire que la peste n'est pas le mal le plus terrifiant du royaume de France.

  • De la peste médiévale au présent coronavirus, comment les religions ont-elles vécu les épidémies ? Cette enquête sur 3 000 ans et sur l'ensemble de la planète renseigne et interroge, épate et intrigue, amuse et épouvante, mais donne toujours à penser et à méditer. Un voyage sans précédent au coeur du divin face aux catastrophes létales pour l'humanité.
    Pourquoi, en passant du corps humain au corps social, l'événement épidémique provoque-t-il immanquablement un séisme religieux ? Comment engage-t-il simultanément toutes les figures de la Providence divine, punisseuse, guérisseuse, horlogère, éthique ou miséricordieuse ? Comment divise-t-il profondément toutes les confessions, les forçant à penser et à agir autrement ?
    De la peste antique et médiévale au coronavirus contemporain, en passant par les varioles, les choléras et les grippes modernes, sans oublier le persistant sida, de Paris, Rome, Boston à Istanbul, Moscou, Islamabad, des cathédrales gothiques aux pagodes bouddhiques en passant par les synagogues sépharades et les mosquées chiites, voici le panorama époustouflant du face-à-face historique et mondial des religions face à l'irruption d'un mal invisible, incompréhensible et implacable.
    Cette étude sans précédent montre que nous n'avons rien inventé. Les hiérarques religieux ont pavé la voie des gouvernants politiques. Mobilisations sanitaires, mesures préventives, ritualisations collectives, discordances scientifiques, recherches de boucs émissaires, réflexes complotistes, contestations populaires : le clerc d'Église d'autrefois et le clerc d'État d'aujourd'hui ont à affronter la même crise de l'explication, de la certitude, de la résilience. Et ils le font avec les mêmes moyens. Car tous deux doivent restaurer la croyance, ici sacrée, là séculière.
    Cette somme sans concession, qui renseigne comme jamais, amuse souvent, effraie parfois, et conduit ainsi à la plus cruciale des questions actuelles : et si les images de Saint-Pierre, Lourdes, La Mecque, Bénarès vides pour la première fois indiquaient que la Covid-19 a effectivement inauguré une nouvelle page dans l'histoire de l'humanité ?

  • Stray dog t.1

    Vanrah

    Redécouvrez le mythe du Gévaudan !Redécouvrez le mythe de la Bête du Gévaudan !Dans un monde où se côtoient présent et passé, pierres antiques et technologies nouvelles, une ségrégation violente règne. D'un côté, les Karats, des démons pouvant prendre forme humaine, et de l'autre, l'humanité qui les a asservis pour s'en protéger. C'est au sein de cet univers sombre que vont se croiser deux personnes au destin incertain et que tout oppose : Aki, une jeune fille ayant perdu le sourire, et Toru, un Karat, un Lycan aux yeux rouges, possédé par une malédiction funeste. Ce qui les lie ? Un contrat d'obédience qui fait de la jeune humaine ayant juré de venger la mort de son père, assassiné par un démon, la maîtresse de Toru.Passionnée d'histoire, de folklores et de symbolique, VanRah a développé Stray Dog dans le but de proposer, par le biais de cette dystopie, une satire de la société d'hier et d'aujourd'hui, dénonçant racisme, intolérance et discriminations sociales. Elle y met, entre autre, en avant cette figure fantastique méconnue qu'est celle du loup-garou. Son idée fut d'en faire ressortir tout le mystère, la complexité, la dualité et les problématiques qui lui sont liés. Ses Lycans sont ordonnés en clans, suivent des règles et sont l'objet de malédictions qui donnent de l'ampleur et de l'intérêt à ces personnages. Son monde gothique et futuriste évoque le foisonnant univers d'Anne Rice, qui donna toute son ampleur aux personnages fantastiques.VanRah est l'auteure de plusieurs séries dont certaines, publiées en France, États-Unis, Japon et Vietnam, lui ont permis de remporter une dizaine de nominations et prix en BD professionnelle et amateure depuis ses débuts.
    Autodidacte, elle a débuté en tant qu'encreuse de comics pour les séries Batman et Green Lantern. Elle décide de poursuivre en solo et choisit finalement le style manga dont les codes lui permettent une plus grande liberté d'expression. Ses récits innovants et dynamiques mettent en scène des personnages forts et travaillés. 
    La finesse de son dessin et la qualité de ses intrigues lui ont valu, en 2016, d'être reconnue comme l'un des dix meilleurs talents et espoirs du manga par le magazine japonais Shônen Jump +.
    Stray Dog chez Glénat est sa première publication en Europe. La série a été plusieurs fois primée en France et à l'étranger, dernièrement pour le magazine spécialisé Animeland pour le prix du Meilleur Manga 2015, nominée aux Japan Expo Awards 2016 puis à nouveau aux Japan Expo Awards 2018 dans la catégorie Meilleur Manga International.

  • En visitant une exposition sur l'Egypte, Kim et ses amis apprennent que les archéologues n'ont jamais réussi à établir la cause du décès du célèbre pharaon. Il n'en faut pas davantage aux trois détectives pour plonger au coeur de Thèbes, en 1327 av. J.-C.

  • Kajika t.1

    Akira Toriyama

    Depuis qu'il a écrasé, par jeu, un renard sous un énorme rocher, Kajika est possédé par l'esprit du renard ! Devenu mi-humain, mi-animal, il doit sauver 1000 âmes avant de pouvoir récupérer son corps. Alors qu'il est sur le point d'aboutir après cinq ans d'efforts acharnés, Kajika rencontre une jeune fille du nom de Haya. Il apprend que cette dernière est pourchassée par un gang de malfaiteurs qui convoitent l'oeuf du dragon qu'elle possède en pendentif. Il s'agit tout simplement du dernier oeuf de dragon au monde ! Dans quelle aventure Kajika s'est-il encore fourré ?
    Akira Toriyama réalise ce "one shot" (BD en un seul volume) dans la lignée de Dragon Ball. Le personnage de Kajika a des airs de Sangoku, et le récit est ponctué de bagarres, d'humour, et de cette touche de merveilleux qui ont fait le charme de ce grand classique.

  • Quand il entend des voix au milieu d'une étrange clairière, Curtis doit affronter sa plus grande peur : aurait-il hérité de la maladie mentale de son père ? Dans sa quête désespérée pour trouver une réponse à cette terrible question, il découvre l'histoire de Gravenhearst, un manoir labyrinthique qui occupait les lieux avant 1894, année où il a été réduit en cendres. Parmi les rares articles mentionnant l'incendie, Curtis tombe sur la photo de Mila, une habitante de Gravenhearst. Fasciné par ce portrait, il le dérobe. Mais quelques jours plus tard, en regardant dans un miroir ancien, il se retrouve face à la jeune fille, et parvient à communiquer avec elle. S'il réussit à percer le mystère qui les lie, il pourra protéger sa santé mentale, et surtout, sauver de l'incendie celle qui hante ses rêves.
    Plus d'un siècle dans le passé, Mila doit mener ses propres combats quand sa mère disparaît inexplicablement, les laissant sa petite soeur et elle sous la tutelle de leur cruel beau-père. Bientôt, ce dernier révèle ses sinistres desseins. Luttant de toutes ses forces, Mila cherche de l'aide pour s'évader de Gravenhearst.
    Séparés par le temps, Curtis et Mila pourront-ils briser le pouvoir maléfique qui menace de les engloutir dans le néant ?

  • Une ville immortelle. Une damnation éternelle.An 37. Caligula, l'empereur fou, règne sur Rome par le sang, le viol, et la terreur. Il est habité par des visions envoyées par le Palladium qui le convoque et l'appelle. Mystifié par l'idole, il découvre la jeune vestale Aquilina en laquelle il croit retrouver sa défunte soeur Drusilla, dont il est toujours éperdument amoureux. Caligula fait trembler le Sénat et s'enfonce dans la paranoïa. Ker, la déesse enfermée dans le Palladium veut profiter de la démence de l'Empereur pour s'extraire de sa gangue d'orichalque et libérer enfin les ténèbres, puis se venger des Dieux et des Hommes. La très vieille vestale Laena peut seule s'opposer au Palladium et à Caligula, repoussant ainsi pour un temps la Malédiction.

  • Une ville immortelle. Une damnation éternelle.306. Constantin Ier règne sans partage sur un empire s'étendant de la mer du Nord à l'Orient. Sa mère, Hélène, fervente chrétienne, le pousse à la conversion et à imposer la religion du Dieu unique à tous ses citoyens. Les familles Leo et Aquila sont toujours les gardiennes et les garantes de la stabilité du Palladium, mais elles doivent désormais célébrer leur culte de manière clandestine. L'Empereur vient de fonder une seconde capitale pour l'Empire Romain d'Orient : Constantinople. Sous la pression de sa mère, il impose la religion chrétienne. Pour ce faire, il crée auprès des Romains un épouvantail qui les poussera à embrasser sa foi : il invente le Diable ! Il trouve dans l'antique culte du Palladium un bouc émissaire tout indiqué, et monte une machination pour désigner cette ancienne croyance, ainsi que ses adorateurs, à la vindicte populaire. Mais Ker, la déité prisonnière de la statue, usera de tous ses pouvoirs maléfiques pour briser les plans de l'Empereur...

empty