• « Pour mourir libre, il faut vivre libre. » La vie et la mort s'entrelacent au coeur de ce « Manifesto » pour un père bientôt disparu. Proche de son dernier souffle, le corps de Félix repose sur son lit d'hôpital. À son chevet, sa fille Léonor se souvient de leur pas de deux artistique - les traits dessinés par Félix, peintre et sculpteur, venaient épouser les notes de la jeune apprentie violoniste, au milieu de l'atelier. L'art, la beauté et la quête de lumière pour conjurer les fantômes d'une enfance tôt interrompue. Pendant cette longue veille, l'esprit de Félix s'est échappé vers l'Espagne de ses toutes premières années, avant la guerre civile, avant l'exil. Il y a rejoint l'ombre d'Ernest Hemingway. Aujourd'hui que la différence d'âge est abolie, les deux vieux se racontent les femmes, la guerre, l'oeuvre accomplie, leurs destinées devenues si parallèles par le malheur enduré et la mort omniprésente. Les deux narrations, celle de Léonor et celle de Félix, transfigurent cette nuit de chagrin en un somptueux éloge de l'amour, de la joie partagée et de la force créatrice comme ultime refuge à la violence du monde.

  • Petit guide pour une sexualité féministe et épanouie Nouv.

    Le nouveau livre d'Osez le féminisme! Pour toutes les filles, à partir de 14 ans, qui souhaitent s'éveiller à une sexualité féministe et épanouie ! Ce livre est destiné à
    toutes les filles et les jeunes femmes qui commencent leur vie sexuelle et qui s'interrogent sur la sexualité. Il s'adresse aussi aux femmes adultes qui souhaitent déconstruire les nombreuses idées reçues qui circulent sur le sujet, et transmettre des outils et conseils autour d'elles.
    Vous y trouverez
    des réponses aux questions que vous pouvez vous poser sur la sexualité, le corps et les relations affectives, mais aussi des
    témoignages, des
    ressources à consulter, et une foule de
    conseils pour vivre des relations sexuelles épanouissantes, bienveillantes et sources de plaisir !

  • De New York aux splendides paysages du Montana, une histoire d'amour et d'émotion, et un héros extraordinairement attachant, prêt à payer le prix pour vivre sa vie.
    Aux États-Unis, de nos jours.
    Ben Bradford a réussi. La trentaine, avocat compétent, un beau poste dans l'un des plus grands cabinets de Wall Street, un salaire à l'avenant, une femme et deux fils tout droit sortis d'un catalogue Gap. Sauf que cette vie, Ben la déteste. Il a toujours rêvé d'être photographe, et son couple part à vau-l'eau.
    Quand il découvre que sa femme a une liaison avec un mauvais photographe, il est dévasté. Il va chez l'amant, leur confrontation dégénère et Ben le tue par accident.
    /> Que faire ? Se rendre ou fuir ? Il n'hésite pas : s'arrangeant pour que le corps ne soit pas identifiable, il fait croire à sa propre mort, puis endosse l'identité du défunt et disparaît, ayant pris soin d'envoyer à sa femme une lettre de rupture signée " Gary ". Installé à l'autre bout des États-Unis, dans une petite ville du Montana, il commence une nouvelle vie.
    Combien de temps pourra-t-il échapper à son passé ?

  • 1920. Sur le site minier de Faymoreau en Vendée, un coup de grisou a provoqué l'effondrement d'une galerie. Apprenant la tragédie, Isaure Millet, la fille des métayers du château, s'est précipitée sur les lieux. Thomas Marot, l'homme qu'elle aime depuis toujours, fait partie des mineurs pris au piège. Les secours s'activent. Thomas est sauvé mais le soulagement d'Isaure est de courte durée : le jeune homme est déjà fiancé à une ouvrière polonaise. Comment pourra-t-elle se résoudre à renoncer à lui ?
    Les suites de la catastrophe prennent une tournure inattendue: l'une des victimes retrouvées sans vie au fond de la mine a, en fait, été assassinée d'une balle dans le dos... L'enquête bute sur le mutisme des témoins. La belle Isaure, qui lutte pour dissimuler les sentiments qu'elle voue à Thomas, en sait-elle plus qu'elle ne prétend ? Quel secret cache la petite communauté de gueules noires ?
    Marie-Bernadette Dupuy est l'auteur d'une oeuvre extrêmement riche et variée, traduite jusqu'en Russie, qui lui a permis de conquérir le coeur de nombreux lecteurs. Elle revient avec une époustouflante saga, dédiée au monde de la mine, sur les pas d'une héroïne extraordinairement attachante.
     

  • Dans le village minier de Feymorau, en Vendée, dans les années vingt, Isaure, fille de paysans de la région, et Thomas, un mineur dont la femme, d'origine polonaise, est repartie vivre dans sa patrie, décident de faire fi de la morale et de leur culpabilité : ils s'aiment et se retrouvent en cachette sous le vieux chêne qui abritait leurs rendez-vous adolescents.
    Un dimanche, alors qu'elle vient de passer la nuit avec Thomas, Isaure est appelée d'urgence au chevet de sa mère, Lucienne. Celle-ci est au plus mal. Avant de mourir, elle tient à avouer à sa fille le secret de sa naissance : le véritable père d'Isaure n'est autre que le châtelain local, le comte de Régnier, l'amour de jeunesse de Lucienne.
    Cette terrible révélation bouleverse Isaure, qui voit ses tourments familiaux s'éclairer d'un jour nouveau. Mais elle ignore encore à quel point cet aveu va faire basculer son destin...
    Marie-Bernadette Dupuy  nous entraîne dans une époustouflante saga dédiée au monde de la mine, sur les pas d'une héroïne extraordinairement attachante.

  • Une prison dorée
    À 19 ans, Natasha Leonova mourait littéralement de faim dans les rues de Moscou lorsqu'elle fut sauvée par Vladimir Stanislas, l'homme le plus riche de Russie. Un miracle pour la jeune femme qui depuis vit aux côtés de ce grand amateur d'art dans un luxe inouï, avec pour seule contrepartie de plaire à Vladimir, de satisfaire ses moindres désirs, et surtout de ne poser aucune question.
    À Saint-Paul-de-Vence, dans le célèbre restaurant décoré des tableaux de Lorenzo Luca, Vladimir est captivé par une oeuvre que la veuve du peintre refuse obstinément de lui vendre. Pour sa part, le fils de Lorenzo, Théo, artiste lui-même, rencontre pour la première fois la délicieuse Natasha. L'attraction entre les jeunes gens est immédiate.
    Durant des semaines, étourdi de désir pour cette femme inaccessible, Théo peint sans relâche le portrait de Natasha. Quant à Vladimir, il se jure d'obtenir le tableau de Lorenzo, à n'importe quel prix. Natasha, elle, qui ne peut se permettre aucun faux pas, commence à rêver de l'impossible : un monde où elle serait totalement libre.

  • Une traversée du siècle dernier, de Corrèze en Charente limousine, sur les traces de Marie dont la vie marquée d'épreuves et de joies nous livre un tableau réaliste de la vie des femmes d'autrefois.Orpheline, Marie espère pouvoir un jour goûter à la douceur d'un foyer. Recueillie par une riche famille charentaise, les Cuzenac, elle perd rapidement ses illusions. Elle est employée comme servante dans leur belle propriété, aux Bories. Elle travaille dur, confrontée quotidiennement à l'animosité de sa patronne ainsi qu'au mépris du neveu Macaire. Heureusement, Pierre, son ami et voisin, vient la réconforter et jouer inlassablement avec elle près du bois des Loups. Les années passent, Marie connaîtra la révélation de ses singulières origines. Soulagée de retrouver un pan de sa propre histoire, elle épouse son compagnon d'enfance, Pierre. Une vie somme toute tranquille s'annonce pour eux, n'étaient les mauvais penchants de Pierre, la jalousie de l'imprévisible Macaire mais aussi les affres de la Seconde Guerre mondiale...

  • Marie, l'orpheline du bois des Loups, est devenue une femme accomplie. En Corrèze, à Aubazine, le village de son enfance, elle mène de front son métier d'institutrice et sa vie de famille. Mais les rancoeurs du passé la rattrapent... Suite de L'Orpheline du bois des Loups.
    Epouse comblée, mère de quatre enfants aimants, institutrice consciencieuse, Marie s'épanouit dans sa vie à Aubazine, le village où elle a grandi. Sa réussite tant privée que professionnelle est incontestable. Pourtant elle n'a pas oublié son enfance difficile, ses jeunes années à l'orphelinat et tous ceux qui lui ont fait du mal. Deux événements vont bouleverser sa tranquillité : la diffusion de lettres diffamantes à l'encontre de son couple et sa rencontre inopinée avec une jeune orpheline, Mélina, font resurgir de douloureux souvenirs... .

  • Toute petite, Violaine, enfant unique, perd son père, mort de la tuberculose, puis, moins d'un an plus tard, sa mère, qui succombe à la même maladie. Dans ce petit village côtier où l'argent manque et où chaque bouche à nourrir représente un défi pratiquement insurmontable, personne ne peut recueillir la fillette cruellement éprouvée. À gauche et à droite, on cherche des solutions, une façon de lui venir en aide, mais le miracle attendu ne se produit pas.

    C'est ainsi qu'elle est envoyée dans les Pyrénées chez sa tante Marcelline et son oncle Albert qui l'accueillent froidement, pour ne pas dire brutalement, et se mettent très vite à lui mener une existence insoutenable. Heureusement, Sidonie Fernandez, une Espagnole aux dons fascinants et surnommée la «brouche» (sorcière), prend la jeune fille sous son aile et ne l'abandonne pas malgré les coups obstinés de cette terrible fatalité qui ne cesse de frapper impitoyablement.

  • Jeune et beau gabarier, Hugo, élevé par un père aimant mais taciturne, a toujours cru que sa mère était morte en le mettant au monde. Mais la réalité est tout autre. Lorsqu'il découvre la vérité, le jeune homme voit sa vie prendre un chemin qu'il était loin d'avoir soupçonné. Il va de mauvaises surprises en amères déceptions, se sent trahi à la fois par la personne la plus importante de sa vie et les ombres malveillantes du destin. Et son coeur tourneboulé l'empêche de voir que l'amour et le bonheur sont si près de lui qu'il n'a qu'à tendre la main pour les cueillir.

    Mais celle qui l'aime - et que lui ne voit pas - a la patience et la foi. Elle le sait: un jour, elle et lui, ces deux enfants du Pas du Loup, seront ensemble à jamais, comme les deux âmes soeurs qu'ils sont et ont toujours été.

  • Symbole de liberté et de beauté, le cheval nous inspire une nouvelle philosophie de vie en accord avec la nature et montre le chemin de l'écologie intérieure. Enseignements, spiritualité et clés pratiques pour retrouver notre essence libre et puissante, rééquilibrer nos vies et se reconnecter au vivant.
    Grâce à sa rencontre avec le cheval, il y a cinq mille ans, l'humanité a pu accélérer son développement et se moderniser. Pourtant, à chaque regard, le cheval semble nous rappeler ce que nous avons oublié en route : la liberté vient de notre unité avec la nature et donne du sens à la vie. Parce qu'il n'a pas perdu le contact avec l'intelligence naturelle du vivant, le peuple cheval nous ouvre à l'art de vivre auquel l'évolution nous avait naturellement préparés et nous aide à reprendre le chemin des lois naturelles de ce monde que nous partageons.
    À l'heure où l'on parle de crises existentielles autant que de crises environnementales, il se pourrait bien que le cheval nous permette à nouveau de faire basculer notre destin, à condition d'entendre ce qu'il nous murmure à l'oreille : il est temps de rééquilibrer nos vies en retrouvant cette connexion organique au vivant et de nous appuyer sur des valeurs d'intégrité, de responsabilité, de solidarité et d'authenticité pour devenir des humains conscients, créateurs et libres. Révéler sa raison d'être, retrouver sa vraie nature, aller vers l'autre, cultiver le vide fertile et redonner sa place au non-agir sont autant de chemins de liberté, là où tout commence, que ce grand sage à crinière, qu'il soit tout près ou blotti dans notre imaginaire, nous invite à emprunter pour participer à l'équilibre du monde.
    Un éloge de soi, du respect et du vivant...

  • " Ce roman de François Vallejo est fracassant. " Le Canard enchaîné
    "
    Les trois filles s'étaient regardées en entrant, les mêmes yeux gris, et tues une demi-heure. Des têtes butées : on voulait bien comprendre, quelques mois après le décès accidentel de leur dernier parent. Après tout, qu'elles se butent, si elles se soumettent à la décision du juge et du Conseil de famille.
    Elles ont échangé un nouveau regard triangulaire... ça part de Sabine, elle attrape l'œil de Marthe sur sa droite... Judith, à sa gauche, le devine, tourne la tête et capte le mouvement de paupières... les aînées attendent le renfort de la dernière, c'est fait, elles se lancent, alors qu'on ne leur demandait rien. La triple voix monte, couvre les autres : Disons-leur, Judith, Marthe, oui, Sabine, puisque personne n'en parle... l'anniversaire, ils n'ont pas dû faire attention à la date... je croyais qu'ils le savaient, c'est aujourd'hui, oui, aujourd'hui, la date, dis-le, Marthe, ça change tout.
    Monsieur le Juge, qu'attendez-vous pour les faire taire ? "

    Trois sœurs revendiquent leur droit de vivre comme elles l'entendent, et font claquer les portes. Souffle alors le désir d'une vie choisie et non subie, hors des normes.

    Ce roman a reçu le Prix Marguerite Puhl Demange 2011.

  • Le conformisme est l'état qui nous pousse à parler ou agir toujours comme ceux qui nous entourent. Homogénéité, unanimisme, autocensure sont les facettes les plus évidentes du conformisme.

    Nul n'adopte volontiers une étiquette qui nie notre individualité... pourtant chacun d'entre nous est bel et bien concerné.

    Nous sommes en fait tous des hommes et des femmes ordinaires, formatés par le conformisme. Les parcours, les privilèges, les évènements de vie des uns et des autres nous paraissent néanmoins toujours si différents. Mais nos différences ne sont-elles pas un leurre ?

    Un simple habit qui cacherait la grande homogénéité ? Des cadres d'entreprise dont on attend dynamisme, bonne humeur et créativité aux citoyens d'Oceania sous surveillance dans "1984", nous sommes tous, à des degrés divers, sous l'influence de forces qui modèlent nos paroles et nos modes de pensée.

    Retraçant l'histoire du concept de conformisme et explorant ses mécanismes, cette étude critique et transversale mobilise autant la littérature classique que la culture populaire et la sociologie.

    Avec tact et érudition, l'auteur nous invite à explorer la banalité d'une idée à laquelle nul ne saurait échapper !

  • Les Émois de Lisa

    Emma Carnot

    Une jeune femme belle et libre. Une nouvelle collègue perverse. Un amour naissant. Des amis fidèles. Lisa, pour qui tout avait toujours été facile, voit sa vie bouleversée.
    Roman érotique.

  • Quebec has undertaken a major policy change in recent years to meet the challenges posed by the emerging structure of a continental economy. Quebecers are ready to meet these challenges and regard the future with optimism. This book explores some of these issues looking from the historical, political, social, and economic dimensions posed by transnationalism and greater interdependence.

  • Histoire d'amour dans laquelle le narrateur trouve sa bien-aimée, l'ange de Jean Chicoine termine la trilogie du Village Osborne, quartier populaire et flyé près du centre-ville de Winnipeg. Ce roman bilingue et bilangue poursuit l'aventure linguistique de l'auteur entreprise dans les galaxies nos voisines et la forêt du langage.

    Le Village Osborne et ses résidents constituent le lieu d'une sexuation, boussole libre et libertine, qui, dans cette nouvelle érotofiction de Jean Chicoine, aimante l'apparition dystonique de l'amour.

    Par la mise en abîme de la photographie, l'écriture du roman laisse entendre que la fiction fait naître ce que la vie d'elle-même ne peut complètement soutenir.

  • Mokatori - Ép. 0 - La fin

    Nylnook

    Et si les habitants de l'avenir nous envoyaient des lettres ?

    De 2054 à 2084, de l'Islande à l'Afghanistan, des cataclysmes aux utopies, cinq récits dessinent nos futurs possibles pendant le « Mokatori », le mot pour changement climatique chez les indiens d'Amazonie
    Ép. 0 - « La fin » - Mexico, Mexique, 27 novembre 2015
    Ép. 1 - « Business as usual » - Reykjavík, Islande, 20 mars 2054
    Ép. 2 - « Machine à remonter le temps » - Taipei, , Taïwan, 13 novembre 2084
    Ép. 3 - « À l'ombre des figuiers » - Farsala, , Grèce, 17 juillet 2077
    Ép. 4 - « Maîtres de la stratosphère » - Walvis Bay, Namibie, 29 février 2060
    /> Ép. 5 - « Vivants » - Koundouz, , Afghanistan, 3 avril 2072

    « La fin », c'est la fin d'un monde, celui d'avant Internet et d'avant les rapports du GIEC, mais il ne nous dit toujours pas « au revoir ».

    Envie de lire la suite ?
    Devenez mécène de Nylnook sur Tipeee !
    www.tipeee.com/nylnook

  • Mokatori - Ep. 0 - The End

    Nylnook

    And if the inhabitants of tomorrow sent us letters?

    From 2054 to 2084, from Iceland to Afghanistan, from cataclysms to utopias, five stories draw our possible futures during the "Mokatori", the word for climate change among Amazonian Indians
    Ep. 0 - "The End" - Mexico City, Mexico, November 27, 2015
    Ep. 1 - "Business as Usual" - Reykjavik, Iceland, March 20, 2054
    Ep. 2 - "Time Machine" - Taipei, , Taiwan, November 13, 2084
    Ep. 3 - "In the Shade of Fig Trees" - Farsala, , Greece, July 17, 2077
    Ep. 4 - "Masters of the Stratosphere" - Walvis Bay, Namibia, February 29, 2060
    Ep. 5 - "Living" - Kunduz, , Afghanistan, April 3, 2072

    "The End", it's the end of one world, one before the Internet and before the IPCC reports, but until now it doesn't tell us "goodbye".

    Want to read more?
    Become a patron of Nylnook on Tipeee!
    www.tipeee.com/nylnook

  • Mokatori - Ep. 0 - El fin

    Nylnook

    • Bookelis
    • 19 Juillet 2017

    Y si la gente del futuro nos envían cartas ?
    De 2054 a 2084, de Islandia a Afganistán, de los cataclismos a las utopías, cinco historias dibujan nuestros futuros posibles para el « Mokatori », palabra para el cambio climático de los indios del Amazonas
    Ep. 0 - « EL fin » - Mexico, Mexico, 27 de noviembre 2015

  • Pourquoi épouser ?

    Marie Berchoud

    Pourquoi épouser ? Dans ce récit à plusieurs voix et plusieurs "je" de tous âges, des amis, des inconnus se sont confiés et ont accepté de raconter leur histoire : comment ils ou elles se sont décidés, qu'est-ce qui les a marqués ? Pour certains ou certaines, c'est le mariage de leur amour mais... avec quelqu'un d'autre (!). L'interrogation commence au lycée, et va jusqu'aux âges avec petits-enfants (ou pas). Il est aussi question de mères terribles, et d'agressions... soit l'expérience de femmes diverses, qui ne laissera pas indifférents les hommes. Un bref extrait : "- Toi, épouser ? Mais ça va pas ? Tu as déjà foiré un coup, tu ne vas pas t'y remettre ? - Et alors, un échec, c'est pas un destin ! - Mais regarde-toi ! Toi, dire OUI ? Tu n'as jamais su que dire NON. Au lycée, déjà... Et même avant, à l'école primaire : qui c'est qui a dit à la maîtresse que le dictionnaire avait tort sur les singes, hein ? Il y a au monde une seule personne pour contester les dictionnaires dès huit ans, c'est toi. Alors, épouser, ma vieille, épouser, là... - Bon, ça va, ça va. On peut changer, non ? Je n'ai plus huit ans et demi ! Et d'abord... - Oh, assez avec ça, t'as pas voulu, OK, OK, tu me lâches avec ça.  Sauf que toi, j'y reviens, tu penses à remettre ça !? Toi,  toi, qui ne consens jamais à rien, rien  - et surtout pas à un homme ! Et à une femme non plus - bref, puisque tu es un cas, fais donc la lionne ! La lionne..."

  • And if the inhabitants of tomorrow sent us letters?
    From 2054 to 2084, from Iceland to Afghanistan, from cataclysms to utopias, five stories draw our possible futures during the "Mokatori", the word for climate change among Amazonian Indians
    Ep. 1 - "Business as usual" - Reykjavik, Iceland, March 20, 2054

  • Et si les habitants de l'avenir nous envoyaient des lettres ?
    De 2054 à 2084, de l'Islande à l'Afghanistan, des cataclysmes aux utopies, cinq récits dessinent nos futurs possibles pendant le « Mokatori », le mot pour changement climatique chez les indiens d'Amazonie
    Ép. 1 - « Business as usual » - Reykjavík, Islande, 20 mars 2054

  • Le Faux pas

    - Valcogne -

    Jean-François Vallin, "Libre", mercenaire dans un Paris d'Après-Après demain, évolue en défendant la ville attaquée par diverses factions. Pour retrouver une paix durable dans un monde marqué par le chaos il faudra avancer, en évitant de trébucher.

  • Delphine et Simon, mariés depuis plus de 20 ans, partent en voyage en France pour faire le point sur leur couple, après le départ de la maison de leur seul enfant. Butinant d'un site touristique à l'autre, ils font la rencontre de Philippe, un guide touristique fort compétent que Delphine trouve immédiatement séduisant. Les Québécois en viennent à faire la connaissance de sa femme Sonia, une bombe d'énergie et de bonne humeur. Or, la franche amitié qui les réunira tous les quatre ne pourra pas empêcher l'éclosion d'une incontrôlable passion amoureuse entre Philippe et Delphine. Cette dernière est à la fois grisée et effrayée par ce qui lui arrive. Après avoir longtemps revêtu une apparence de bienséance rigide qui ne correspond plus aujourd'hui à ce qu'elle est, l'insouciance perdue de sa jeunesse la rattrapera-t-elle et lui fera-t-elle redécouvrir la passion d'un premier amour d'adolescent?

    Ce cinquième roman de Chantale Côté chez JCL explore les problèmes de couple, les mensonges, les remords, l'abandon et surtout le véritable pardon, celui que l'on s'accorde soi-même.

empty