• Contrepoint du mythique La Case de l'Oncle Tom, Dred aborde la question de l'esclavage du point de vue des esclaves, en décrivant le quotidien d'une plantation du Sud des États-Unis, gagnée par la révolte. Un roman en forme de pamphlet antiesclavagiste, indisponible en français depuis... cent soixante ans.
    L'autre chef-d'oeuvre de l'autrice de La Case de l'Oncle TomLa mort du colonel Gordon a placé Nina, sa fille, à la tête de la plantation de Canema, en Caroline du Nord. Une gestion hasardeuse conduirait l'exploitation à la faillite si Harry, un mulâtre dont elle ignore qu'il est son demi-frère, ne la tenait à bout de bras.
    L'amour d'Edward Clayton, avocat et planteur, partisan d'une abolition progressive de l'esclavage, lui ouvre peu à peu les yeux. Trop lentement pour Harry, qu'un sentiment de révolte pousse à prendre la fuite. Il rejoint dans le " grand marais maudit " un esclave insoumis qui s'y est réfugié pour organiser un réseau d'évasion et fomenter des rébellions : Dred.
    La Case de l'oncle Tom (1852) avait subi le feu croisé de l'oligarchie sudiste, attaquée dans ses privilèges, et des abolitionnistes les plus radicaux, jugeant ce roman trop indulgent pour les propriétaires blancs. Avec
    Dred (1856), Harriet Beecher Stowe renonce aux bons sentiments pour camper d'authentiques héros noirs. Ils sont à ses yeux les vrais héritiers de la Révolution américaine, dressés contre l'infamie d'un système qui n'a plus que quelques années à vivre.
    " Un grand roman, un génie rare par son intensité et l'étendue de son pouvoir ", selon
    George Eliot.

  • Dana, jeune femme noire d'aujourd'hui, se retrouve propulsée au temps de l'esclavage dans une plantation du Sud et y rencontre ses ancêtres...

    UN ROMAN D'AVENTURE QUI EXPLORE LES IMPACTS DU RACISME, DU SEXISME ET DE LA SUPRÉMATIE BLANCHE.

    « Je la tiens pour une des auteures les plus inspirantes de notre génération. »
    Virginie Despentes

  • Le 21 août 1831, en Virginie, des esclaves prennent les armes contre leurs maîtres blancs. Sus aux esclavagistes ! En deux jours, ils vont de plantations en plantations et assassinent de sang froid hommes, femmes et enfants. L'instigateur du massacre est arrêté. Il se nomme Nat Turner.Emprisonné, il reçoit la visite de l'avocat Thomas R. Gray et lui raconte la ferveur religieuse qui a motivé son "oeuvre de mort". Depuis son enfance, Nat a l'étoffe d'un prophète : l'Esprit lui parle, lui envoie des signes et, bientôt, lui confie une mission. Il décrit, impassible et troublant, les préparatifs, la fuite, les morts et la soif de violence. Insurgé ou fanatique ? Libérateur ou illuminé criminel ?Après son exécution en novembre 1831, Thomas R. Gray publie le récit qu'il a recueilli sous le titre de Confessions de Nat Turner. Au-delà de la "littérature de potence", c'est un document historique incontournable : pour éviter d'autres rebellions, les États du Sud durciront la législation sur l'esclavage qui mènera à la guerre de Sécession... Ce texte, l'un des premiers à faire entendre une voix noire, éclaire aujourd'hui la place de ce personnage dans l'histoire des États-Unis et de la culture afro-américaine.En 1967, l'adaptation littéraire de ce témoignage par William Styron lançait une polémique. Cinquante ans plus tard, l'histoire de Nat Turner devient un film, The Birth of a Nation, qui sortira en janvier 2017. À l'époque des émeutes de Ferguson et du mouvement Black Lives Matter, ces Confessions restent d'une actualité radicale.

  • GPA : le grand bluff Nouv.

    Nul besoin d'être croyant pour s'interroger sur la GPA. C'est en journaliste que Céline Revel-Dumas révèle les dessous et les non-dits de cette marchandisation inédite des corps. Un document plein de révélations, un essai fort de contestation. Une femme généreuse et compréhensive remettant tout sourire un enfant à un couple infertile qui l'a toujours attendu. Comment ne pas être ému devant cette vision du bonheur ? D'autant que les partisans de la gestation pour autrui se réclament de principes qui définissent notre société : liberté-égalité-solidarité. Mais qu'en est-il exactement ?
    Au terme d'une enquête rigoureuse qui convoque acteurs de la GPA, journalistes du monde entier, sociologues, philosophes, historiens et psychologues,
    GPA, le Grand Bluff met en lumière les vérités dérangeantes occultées dans le débat public, qui se résume bien souvent à distinguer une GPA commerciale d'une GPA prétendument " éthique ".
    Un essai coup de poing, sans concession, qui dénonce un scandale éthique et les velléités de légalisation qui menacent la France, où les couples sont de plus en plus nombreux à se tourner vers l'étranger pour recourir à une GPA. Et qui met au jour la réalité d'une pratique qui ébranle profondément les principes qui constituent le coeur même de notre société.

  • 1868, Sarthe. Victor est le cadet d'une famille de brigands qui enchaîne les menus larcins. Jusqu'au jour où une agression tourne mal : il se voit contraint par son paternel de se laisser accuser du meurtre commis par son frère. À tout juste seize ans, il est incarcéré au Mans puis au bagne de Toulon. Le début de son calvaire pénitentiaire sonne le glas d'une vie de malheur. Jusqu'à sa rencontre avec Léopold Lebeau, un prisonnier communard idéaliste et indomptable, avec qui il se lie d'amitié.

    1872, arrivée en Nouvelle-Calédonie. Les forçats envoyés au bagne de La Nouvelle, à Nouméa, partagent les conditions sordides et les punitions éprouvantes d'une détention placée sous la férule de gardiens sans pitié. Un monde de privations et de violences inhumaines rythme leur quotidien, où la cruauté des règles édictées par l'administration pénitentiaire est la norme. C'est alors qu'un audacieux projet d'évasion voit le jour...

    Franck Chanloup est né au Maroc en 1970. Après quelques années passées en France, il décide d'émigrer en Nouvelle-Calédonie pour raisons professionnelles et se découvre un grand intérêt pour le voyage et l'histoire, trop méconnue, de ce territoire. Passionné de littérature depuis toujours, captivé par des auteurs tels que John Fante, Jonathan Safran Foer ou Pat Conroy, Franck Chanloup est blogueur littéraire, et signe ici son premier roman.

  • « Un bulletin de vote est plus fort qu'une balle de fusil. »1863, Gettysburg. C'est sur ces plaines de Pennsylvanie que le sang de plus de 50 000 Américains a coulé, permettant à l'armée nordiste de remporter une victoire capitale. Mais à quel prix ? Alors qu'il se rend sur place pour inaugurer le cimetière militaire et prononcer un discours qui fera figure d'Évangile de l'Union, Abraham Lincoln, seizième président de l'histoire des États-Unis, médite sur la fragilité de l'existence et retrace sa propre vie : de son enfance malheureuse dans les prairies du Middle West à la Maison-Blanche en passant ses grandes plaidoiries en tant qu'avocat itinérant et son engagement en politique. Par flashbacks, on suit ainsi le parcours d'un homme brillant, intègre et profondément humaniste.Découvrez la vie du plus grand président américain, tant par la taille que par le destin, réputé pour son honnêteté et son éloquence. Une plongée dans l'histoire turbulente et sanglante des États-Unis, dont certains sujets restent d'une tragique actualité.

  • Actions et doctrines sociales des catholiques (1830-1930) Nouv.

    Les syndicats ouvriers, paysans, étudiants, la CFDT, le PSU, les associations pour les migrants... rien de tout cela n'aurait existé sans le fantastique engagement social des catholiques à partir de la révolution industrielle. C'est cette histoire que revivifie ce livre passionnant et militant. Une histoire de pleine actualité. La Doctrine sociale de l'Église, ce n'est pas seulement un discours, c'est une doctrine incarnée dans les réalités de terrain, une pratique par laquelle la charité devient action sociale. C'est parmi les premiers que les catholiques s'insurgent et prennent conscience des conséquences humaines de la révolution industrielle qui bouleversa le xixe siècle. Fondation d'oeuvres au service des plus jeunes, des plus humbles et des plus vulnérables : l'apport des catholiques européens est immense. Des laïcs s'engagent dans la bataille de la législation sociale, alors que le travail ne fait l'objet d'aucune réglementation et qu'aucune loi ne protège les travailleurs, et d'abord les ouvriers.
    Rerum novarum, la grande encyclique de Léon XIII, est le premier résultat de l'oeuvre salutaire de ces bienfaiteurs, dont elle salue aussi l'engagement. Ce texte fera date et les papes ultérieurs auront le souci de l'actualiser en l'adaptant aux évolutions de la société.
    Une étude claire et aboutie, à large spectre, menée par un spécialiste de l'engagement des catholiques dans l'action caritative et sociale, et qui étend son champ au-delà des seules réalités françaises en venant embrasser l'ensemble de la situation européenne. Une redécouverte de l'histoire et du sens de l'action sociale.

  • Liberia

    Christophe Naigeon

    1807. Massachusetts. À dix-huit ans, Julius Washington est apprenti journaliste au Mercury. Fils d'une ancienne esclave et d'un marin de passage, il rêve de voyager. Un jour, le capitaine Paul Cuffee, riche quaker noir, bouleverse son existence. Il l'embarque à bord d'un de ses navires à destination de Negroland, mystérieuse contrée à l'extrême ouest de l'Afrique. Ensemble, ils vont réaliser un rêve : le Grand Retour des esclaves sur la terre de leurs ancêtres.
    À l'assaut des océans, Julius affronte de terribles tempêtes et rencontre les personnages les plus inattendus et les plus extravagants : un négrier français au grand coeur, des planteurs désabusés et d'étranges indigènes, des prêtres affairistes et des trafiquants d'armes, un incroyable homme-léopard et la belle esclave Diana...
    Ses pérégrinations l'entraînent dans un tourbillon d'aventures qui le conduit d'un continent à l'autre, et le rend témoin de la naissance d'un pays de rêve et de malheur : le Liberia.

  • " Ce livre provoque la honte et l'admiration. Il est de ceux qui restent longtemps dans les mémoires. " Jeune Afrique

    Harriet Jacobs, fille d'un homme libre, est née en 1813 en Caroline du Nord. Sa mère est une esclave : elle l'est donc, elle aussi. Adolescente, elle aurait dû subir le sort commun : être violée, et donner naissance à une vaste progéniture qui aurait enrichi le " cheptel " de son propriétaire. Mais, ce destin, elle le refuse.

    Elle choisit son amant, un homme blanc, dont elle a deux enfants. Pour échapper à la colère de son " maître ", elle vit enfermée dans une minuscule soupente pendant près de sept ans... Jusqu'au jour où elle parvient à fuir et à rejoindre les États du Nord.

    Après une série d'aventures inouïes, elle trouve refuge auprès des abolitionnistes et rédige ce témoignage, qui démonte et met au jour toutes les perversions du système esclavagiste.

    La sobriété du récit le rend d'autant plus implacable, d'autant plus efficace ; il fut publié à Boston en 1861, puis à Londres l'année suivante. Considéré comme un classique aux États-Unis, il n'avait jamais été traduit en français.

  • Action, humour et magie ligués contre un terrible fléau : l'esclavagisme. Une grande aventure historico-comique, menée sur le fil de l'épée par un duo d'auteurs en état de grâce.
    L'Afrique, terre de mystères et d'esclavagisme. Puisque chaque jour, ce sont des galions entiers chargés de marchandise humaine qui larguent les amarres vers la vieille Europe et les Amériques. Une situation à laquelle ont décidé de s'attaquer deux gamines pirates, Perle et Blanche, élevées dans l'art de l'escrime, de la magie vaudou, et de la répartie qui tue ! Leur ennemi de toujours, le Gouverneur, risque d'en avoir quelques suées... surtout quand ses bénéfices vont commencer à fondre comme neige au soleil...
    Menée par un scénariste confirmé, Sébastien Floc'h et par Laurence Baldetti, une jeune dessinatrice à l'incroyable maturité, un diptyque à l'action et l'humour trépidants. Et la magie évidente.

  • La fin d'un diptyque tonique et magique!L'Afrique, XVIIe siècle. Deux belles pirates élevées dans la magie vaudoue, Perle et Blanche, jouent les justicières contre le trafic d'esclaves.Leur ennemi de toujours, le Gouverneur, a décidé de se débarrasser une bonne fois pour toutes de ces empêcheuses de commercer en rond ! Il compte mener un procès public qui découragera tous les esprits séditieux. Mais c'est oublier un peu trop vite que les courageuses amies ont de nombreux alliés, parmi lesquels on compte bien sûr leur Mama et ses terribles sorts vaudous, mais aussi William, le jeune scientifique qui est en train de changer de camp, sous le charme de Blanche... Un diptyque à l'action et l'humour trépidants, mené par Sébastien Floc'h, scénariste confirmé, et par Laurence Baldetti, une jeune dessinatrice à l'incroyable maturité.

  • L'amour comme châtiment

    Alice Delange

    Et si l'amour était la meilleure des vengeances ?
    Après des années de dur labeur pour devenir un homme riche et puissant, Christopher Douglas tient enfin l'occasion de se venger. Se venger d'Isabelle Matthews, celle qui l'a trahi il y a des années, faisant de son enfance un enfer. Car, aujourd'hui, Isabelle a perdu le rang qu'elle avait à l'époque : elle est devenue une esclave, son esclave. Et même si elle a désormais l'apparence d'une frêle et douce jeune femme, Christopher, lui, connaît sa vraie nature et, cette fois-ci, il ne se laissera pas leurrer. S'il l'a retrouvée, c'est pour une seule et unique raison : lui faire vivre le même enfer. 
    A propos de l'auteur
    Rêveuse, Alice Delange aime s'évader par ses mille et une lectures. Son désir d'écriture est né il y a longtemps, inspiré de la vie quotidienne comme de l'Histoire, et immanquablement de l'amour.

empty