• Cet ouvrage a pour ambition de donner une portée clinique et politique à l'aphorisme « Céder n'est pas consentir ». Il démontre la profondeur de cette distinction, en s'appuyant sur la psychanalyse, la philosophie et la littérature. Le consentement porte toujours en lui une énigme, car consentir, c'est dire « oui », sans savoir, sur fond d'un pacte de confiance avec l'autre. Ce fondement énigmatique du consentement, qui peut aussi comporter une ambiguïté, ne doit pas être confondu avec le forçage. Cet essai pose donc la nécessité éthique d'affirmer une frontière entre « consentir » et « céder » en distinguant l'énigme du consentement comme expérience subjective, de l'expérience du traumatisme sexuel et psychique. Examinant les différents degrés du « se laisser faire », depuis l'expérience de la passion amoureuse jusqu'à celle d'un « se forcer soi-même à faire ce qu'on ne désire pas », Clotilde Leguil montre comment la frontière peut devenir trouble. Traumatisme de guerre, traumatisme intime, comment revenir de ce qui s'est produit ? Comment à nouveau consentir à dire ? S'inscrivant dans l'actualité du mouvement metoo, des collages anti-féminicides, et de la parution du récit événement de Vanessa Springora, cet essai, clinique et politique, fait valoir la nécessité de retrouve une langue à soi, pour pouvoir dire « je » à nouveau.

  • - 50%

    Non, la psychologie positive n'est pas la pensée positive. Fondée officiellement comme discipline en 1998 par Martin E.P. Seligman, elle est une branche à part entière de la psychologie qui s'inspire de la psychologie expérimentale, des neurosciences et des sciences humaines.
    Son principe ? Identifier les facultés que nous pouvons développer en nous-mêmes pour être résilients et optimistes. Sa méthode ? Recueillir des données objectives et valider des hypothèses empiriques. Sa démarche est donc fondamentalement... positive !
    La psychologie positive a bien sûr ses détracteurs. Le docteur Jérôme Palazzolo fait le point sur la question, cas concrets à l'appui, et montre, comme le dit Fabrice Midal dans sa préface, « comment cette approche a des vertus thérapeutiques profondes et peut aider non seulement chacun d'entre nous à nous orienter, à saisir nos priorités, mais aussi ceux qui sont en difficulté ou qui souffrent ».

  • - 50%

    Si la notion de conflit est fréquemment étudiée dans sa dimension sociale et collective (guerres, lutte des classes...), sa dimension interpersonnelle a été rarement analysée en sciences humaines.

    Pourtant, le conflit est inhérent aux rapports humains. Il fait partie des formes « normales » de la relation à l'autre au même titre que la « bonne entente » ou l'évitement. Et, de la divergence d'intérêts à la défense identitaire ou encore au désir de pouvoir, de nombreux facteurs y mènent. Mais, tout en étant normal et même utile, le conflit fait peur : une fois déclenché, il a tendance à s'auto-entretenir...

    En jetant les bases d'une véritable psychosociologie des relations conflictuelles, Edmond Marc et Dominique Picard appréhendent les enjeux du conflit, ses mécanismes généraux et ses modalités. Ils permettent ainsi de mieux l'affronter et le résoudre.

  • Cette 3e édition, actualisée et complétée, dresse un panorama complet de ces processus fondamentaux de la psychologie sociale que sont les stéréotypes, les préjugés et la discrimination.
     

  • Ce manuel propose à l'étudiant une étude du groupe dans une perspective psychosociale. A partir de nombreux exemples et cas concrets, cette 6e édition, actualisée et à jour des dernières recherches,  constitue une excellente introduction aux méthodes et applications des théories de la psychologie sociale. 

  • Cette 2ème édition, actualisée et augmentée, illustre de façon exhaustive et pédagogique, les différents processus d'influence sociale, c'est-à-dire la façon dont nous pouvons obtenir des individus qu'ils adhèrent aux normes sociales ou modifient leurs comportements et pensées.

  • Les représentations sociales sont des processus, des statuts cognitifs, qui permettent d'appréhender les aspects de la vie ordinaire par un recadrage de nos propres conduites à l'intérieur des interactions sociales. Elles sont caractérisées par trois aspects interdépendants : communication, (re)construction du réel, maîtrise de l'environnement social.
    Cet ouvrage fait le point sur la formation, la structuration et la transformation des représentations sociales, à travers un état des lieux des recherches les plus récentes sur ce thème.

  • Cette 2ème édition actualisée présente les phénomènes et processus fondamentaux étudiés en psychologie sociale.
    Ces grandes notions constituent une synthèse claire et pédagogique : elles ne renferment que l'essentiel et sont illustrées à l'aide d'exemples ou d'expériences.
    Sont ainsi abordées les grandes catégories d'étude de la psychologie sociale : les processus et phénomènes intrapersonnels ; les processus et phénomènes interpersonnels ; les processus et phénomènes intragroupes ; les processus et phénomènes intergroupes.

  • Véritable introduction à la psychologie sociale, cette 6ème édition actualisée et complétée permet de comprendre et d'approfondir les notions essentielles de cette discipline.
     

  • Cet ouvrage propose un panorama global et introductif à la psychologie sociale par une approche pédagogique innovante et contemporaine destinée aux étudiants du cycle licence. Conçu sous l'angle de l'acquisition de connaissances progressive, il permet d'assimiler les  concepts fondamentaux.de la discipline grâce au nombreux exemples et exercices corrigés facilitant leur acquisition. 
    Véritable outil essentiel tout au long du premier cycle universitaire , il prépare également l'entrée en Master. 

  • Cette 4e édition actualisée et  complétée fait le point sur la question de la relation interpersonnelle en analysant les différentes formes de relations entre les individus et la structure de ces relations.


  • Toute la psychologie en un volume !



    Psychologies : histoire et courants



    Psychanalyse
    Jean-Pierre Chartier (École des Psychologues Praticiens - Psycho Prat)



    Psychologie clinique
    Sophie Bart

  • À notre époque, où l'évolution rapide des moeurs et des mentalités pose aux familles, aux éducateurs et aux chefs d'entreprise des problèmes de communication, il est important de s'interroger sur une nouvelle possibilité d'« être en relation », qui serait vécue par les partenaires comme une incitation au dialogue. Comment surmonter les difficultés que chacun rencontre à établir des rapports harmonieux avec son entourage ? Quelles sont les causes des conflits qui entravent trop souvent le travail en commun ?
    Cet ouvrage livre quelques clés permettant de mieux comprendre la complexité du système d'interactions régissant les relations humaines, ainsi que des solutions au problème délicat de la formation psychologique des responsables sociaux.

  • Le mensonge est au centre de beaucoup de fantasmes, de croyances souvent infondées et la méconnaissance générale des mécanismes qui y sont liés peut poser de nombreux problèmes opérationnels et éthiques.
    Cet ouvrage universitaire aborde les éléments psychologiques (croyances, émotions, biais du jugement), les indices concrets (non-verbaux et verbaux) ainsi que les outils qui permettent de le détecter (polygraphe, oculométrie, analyse du discours, méthodes d'entretien).

  • La psychologie du travail et des organisations constitue un champ de la psychologie qui offre de nombreux débouchés. Cet ouvrage, première approche du domaine, se veut pratique d'accès en présentant sous forme de fiches les savoirs de base ainsi que les thèmes émergents de la discipline. Il considère les évolutions actuelles du travail et fait également une place aux différentes applications (recrutement, bilan de compétences, formation psycho-sociologique, santé au travail, conditions de travail, diagnostic organisationnel...). Enfin, un texte de synthèse fait ressortir les paradoxes de la situation du travail en France.
     

  • Managers, responsables RH et formations, encadrants, chefs de projet, cet ouvrage vous aidera à vous repérer parmi tous les outils, méthodes et modèles du développement personnel.

    30 consultants, formateurs, coachs ont expérimenté et validé l'efficacité de ces outils. Ils vous donnent tous les conseils pour les utiliser à bon escient et augmenter votre efficacité professionnelle.

    Pour chaque outil, modèle ou méthode, retrouvez : l'historique ; un descriptif factuel ; des conseils d'experts ; les applications possibles ; les apports et limites ; le coût ; le processus d'appropriation.

    45 outils, méthodes, modèles dont :


    AT

    HBDI

    Les Six chapeaux de Bono

    CNV

    DISC

    Ennéagramme

    Gestalt

    Hersey Blanchard

    Maslow

    McGregor

    MBTI

    Golden

    /> PNL

    Process Corn

    Schutz

    Systémique

    360°

    ...

  • Ce que nous faisons reflète-t- il ce que nous pensons ? Dans quelle mesure nos idées et nos comportements sont- ils reliés ? Pouvons-nous changer les opinions, attitudes et comportements d'autrui ? Les nôtres ? Autant de questions auxquelles cet ouvrage propose d'apporter des réponses. En s'appuyant sur les recherches les plus récentes en psychologie sociale, les auteurs explorent les pistes suivantes : connaître et comprendre les attitudes et les conditions de changement de nos attitudes ; connaître et comprendre les liens entre ce que nous Pensons et ce que nous faisons ; connaître et comprendre les comportements et les conditions du changement de comportement ; et enfin comprendre la résistance au changement afin de pouvoir mieux la contourner.
    />
    Loin des clichés de manipulation banale, cet ouvrage met l'accent sur l'explication de ces phénomènes dont nous pouvons être témoins et acteurs.

  • Nous sommes tous porteurs de l'angoisse du manque, de la perte, qui nous habite dès notre naissance. Manque de ce que j'aime, de ceux que j'aime. Tristesse de manquer un jour de tout ce que l'on a laissé derrière soi. Peur aussi d'avoir manqué l'essentiel.
    Elle peut engendrer tantôt une désespérance, tantôt une consommation à outrance de biens matériels, quête illusoire de comblement du vide. Mais il est d'autres modes de remplissage : objets conservés ou encore hyperactivité, travail trépidant et loisir non moins trépidant. Rempart élevé contre la conscience de l'absence absolue, contre notre finitude et notre disparition.
    Partie de l'expérience du trop et du trop-plein, Nicole Fabre nous mène dans un passionnant cheminement, jalonné des récits de ses patients et de son expérience de clinicienne. Elle nous conduit à un questionnement existentiel, une quête menée par chacun de nous et nous aide à penser ce manque fondamental que nous cherchons toujours à combler.

  • Ce livre définit la psychologie des organisations et présente ses méthodes. Il dégage ensuite les différents « modèles de l'homme » qui guident la recherche et l'intervention.
    Ces fondements posés, il fournit une synthèse des connaissances classiques, enrichies de références récentes, établies sur différents niveaux d'analyse :
    - le cadre structurel des organisations,
    - la relation entre le salarié et l'organisation qui l'emploie et qui se décline en termes de socialisation organisationnelle, motivation, engagement, implication, satisfaction...,
    - les processus collectifs comme le leadership, les groupes et leurs normes, les cultures organisationnelles...
    Cet ouvrage fait une place à des thématiques (le sens du travail, les transformations de l'emploi, la santé psychologique au travail, l'insécurité de l'emploi, le travail à distance, les processus participatifs...) placées au centre de préoccupations sociales actuelles.

  • Une analyse très complète du processus de l'influence sociale, pour comprendre toute la complexité de ce phénomène.
    Nous revendiquons rarement le fait d'être influençables. Pourtant, en 1956, des études célèbres de Solomon Asch ont mis en lumière le fait que la vie en société nous met en permanence sous influence, qu'on en soit d'ailleurs conscient ou non.
    L'influence, ce n'est pas forcément de la manipulation : on peut être influencé par imitation, volontaire ou inconsciente. Dans la construction d'un consensus, on peut être influencé par la fonction normative, conformisante du groupe. L'influence participe ainsi du contrôle social, et crée de l'adhésion. On peut encore être influencé dans le cadre d'échange d'idées, d'acquisition de connaissances, de débats et de construction contradictoire d'opinions. L'influence concerne donc aussi l'apprentissage, l'innovation et la créativité.

    Cet ouvrage permet de découvrir et d'approfondir le concept d'influence sociale. Il intéressera à la fois étudiants et chercheurs en psychologie, en communication, en management, en marketing, mais aussi tout public intéressé par la compréhension de ces phénomènes.


  • Non, le manager n'est pas un psy. Mais il a tout intérêt à savoir exercer son "sens clinique" : pour mieux comprendre les comportements de ses collaborateurs, mieux gérer les problèmes de communication, les conflits de personnes, les cas de h

  • L'oeuvre de Durkheim a suscité et suscite des lectures et des interprétations différentes, longtemps accompagnées d'une querelle idéologique, celle que l'institution de la sociologie a provoquée. Le débat sur le sens et la portée de l'entreprise durkheimienne se poursuit donc, sur les fins scientifiques, l'utilité sociale et les dérives idéologiques d'une discipline universitaire dont l'oeuvre de Durkheim constitute l'une des matrices fondatrices. Au début des années 1980 en particulier, fut contestée la vision déterministe de sa sociologie : anti-individualisme, positivisme rigide... Les textes ici rassemblés s'inscrivent dans un courant actuel de relecture des oeuvres de cet auteur, dont le rôle majeur dans l'institution de la sociologie et le développement des sciences sociales est largement admis et reconnu. Ils sont publiés à l'occasion du 150e anniversaire de la naissance de Durkheim (1858-1917).

  • Comment et pourquoi les individus et les groupes élaborent-ils leur propre vision du monde ? Pourquoi les vieux et les jeunes, les riches et les pauvres, les hommes et les femmes, se distinguent-ils quant à leurs façons d'interpréter la réalité physique et sociale qui les entoure ?
    La théorie des représentations sociales permet de répondre à ces questions. Elle nous explique que l'appartenance à un groupe social détermine nos façons de voir les choses. De sorte que s'il existe une réalité unique, elle est comprise et interprétée de façon différente par les uns et les autres. Le succès de cette théorie dans le champ des sciences humaines et sociales s'explique par son caractère relativement souple et par les orientations complémentaires qu'ont su lui donner les psychologues sociaux. Mais il s'explique aussi par les avancées méthodologiques qui ont marqué les cinquante dernières années de recherche, ainsi que par la capacité de cette théorie à générer des applications originales dans différents domaines.
    Constituant à la fois une synthèse et une ouverture, cet ouvrage permettra aux étudiants de psychologie de tous niveaux, aux chercheurs en sciences humaines et sociales et aux professionnels, d'explorer avec profit les ramifications de ce thème majeur de la psychologie sociale, de la théorie à ses applications concrètes.

  • Cet ouvrage fait le point sur la question de la relation interpersonnelle à travers l'analyse des différentes formes de relations entre les individus et de la structure de ces relations.

empty