Retz

  • Comment concilier son désir de liberté et les contraintes qui règlent l'existence de tout un chacun ? Comment affirmer sa personnalité tout en s'ajustant au monde ? Comment se nourrir des échanges avec autrui sans perdre son autonomie ? C'est à ses interrogations essentielles que répond la Gestalt-thérapie.Courant majeur de la psychologie humaniste, ce courant psychothérapique met l'accent sur l'importance de la communication et du contact, sur la façon dont nous sommes en relation avec nous-mêmes, avec les autres et avec notre environnement. Elle aide chacun à dépasser ses blocages, à développer ses potentialités, à devenir le créateur de sa vie et à essayer d'inventer en permanence de nouvelles manières d'être au monde : à choisir sa vie plutôt que la subir.Cet ouvrage présente l'histoire de la Gestalt et définit ses principales orientations.Tout d'abord, l'auteur retrace le parcours de ses fondateurs, Laura et Fritz Perls, et de leur émule, Paul Goodman. Il montre comment a émergé peu à peu une voie thérapeutique originale, à la croisée de l'existentialisme européen et du pragmatisme américain.Ensuite, il expose les principaux concepts qui fondent cette approche en illustrant de nombreux cas cliniques issus de l'expérience professionnelle de l'auteur.Enfin, sont passés en revue les domaines actuels de pratique de la Gestalt ?la psychothérapie individuelle, la psychothérapie en groupe, l'intervention en entreprise...? ainsi que la formation des professionnels et l'éthique des thérapeutes.

  • La multiplicité des psychothérapies constitue aujourd'hui un obstacle à leur visibilité. En effet, les personnes auxquelles elles sont destinées éprouvent des difficultés à choisir la thérapie ou le thérapeute adaptés à leur cas spécifique. Et les professionnels eux-mêmes se sentent souvent mal à l'aise avec des étiquettes trop exclusives, voire dépassées.
    Les auteurs réunis ici pour la première fois - psychanalystes, psychiatres, psychologues, psychothérapeutes - montrent qu'il est possible de dépasser les clivages disciplinaires et de vivre la diversité sans adversité. Ils prouvent qu'il existe une articulation créative entre la reconnaissance des apports singuliers de chaque démarche et la valorisation des éléments communs.
    Apportant une base de réflexion stimulante à tous ceux qui s'interrogent sur une profession en devenir, cet ouvrage à plusieurs voix défend un pluralisme ouvert qui tolère le dialogue critique. Donnant la parole aux clients, il alterne témoignages de patients et contributions de praticiens et les met en regard.

  • Cet ouvrage est une réédition numérique d'un livre paru au XXe siècle, désormais indisponible dans son format d'origine.

  • Cet ouvrage est une réédition numérique d'un livre paru au XXe siècle, désormais indisponible dans son format d'origine.

  • The enlightment intensive (« marathons vers l'illumination ») : une technique qui se situe au point de convergence des grands courants orientaux et occidentaux vers la connaissance, le développement, et le dépassement de soi-même. Cette technique, d'origine californienne, s'inspire au premier chef du bouddhisme Zen, mais viennent aussi se greffer les apports de la psychologie humaniste, bioénergie, Gestalt, rencontre, co-conseil, etc., eux-mêmes issus - plus ou moins directement - de la psychanalyse. Il ne s'agit donc pas d'une doctrine, ou d'un système de croyances, auquel il faudrait adhérer a priori. C'est un instrument particulièrement efficace, qui permet de faire l'expérience du « surgissement de la vérité ». Son objectif est d'aider à trouver la réponse à cette question fondamentale : « Qui suis-je ? » et, par la suite, à d'autres, telles que : « Qu'est-ce que la vie ? », « Qu'est-ce qu'un autre ? » ou encore « Qu'est-ce que la conscience ? » Cependant, la réponse n'est jamais un acquis, un savoir dont on peut disposer. Elle n'appartient pas au domaine de l'avoir, mais à celui de l'être. Elle n'existe qu'en l'état de réponse. On n'a pas la réponse, on est sa réponse. Ainsi, le « vieil homme » se dépouillera de ses enveloppes successives, jusqu'au moment où le terrain sera libre pour que surgisse l'illumination : se présentant aux autres dans sa vérité, il deviendra lui-même.

  • Cet ouvrage est une réédition numérique d'un livre paru au XXe siècle, désormais indisponible dans son format d'origine.

  • « Ce qu'exprime le beau livre d'Alain Delourme, ce n'est pas seulement le rappel d'une philosophie du désir, de la joie et de la liberté, c'est aussi - et surtout - la mobilisation d'une telle philosophie au service de la psychothérapie. Le psychothérapeute constate que le mouvement du désir se heurte à des obstacles considérables. La puissance de ces obstacles, d'origine à la fois historique et inconsciente, selon lui, est telle qu'une aide extérieure est indispensable pour que le patient puisse se libérer, se reconstruire, et accéder à la joie de vivre et d'exister. C'est cet appui éclairé et cet accompagnement efficace qui prennent le nom de "relation d'aide", et qu'Alain Delourme décrit d'une façon à la fois convaincante, précise et originale. » Robert Misrahi. La recherche délibérée du bonheur semble souvent illusoire. Nombre de personnes souffrent de dépressions chroniques, doivent faire face à des problèmes de couple, subissent un parcours familial et professionnel avec un sentiment de non-sens. Comment ne plus être malheureux ? Comment dépasser les difficultés de vie ? Comment construire son bonheur ? Faisant dialoguer la réflexion du philosophe et l'expérience du praticien, l'auteur propose - en s'appuyant sur des exemples vécus et parlants - une conception thérapeutique originale, orientée vers la recherche du bonheur. En apprenant à mieux se connaître, chacun tend à élucider les causes de l'angoisse, du sentiment d'échec, et à effectuer un travail concret et progressif qui aboutit à la construction d'une existence heureuse et libérée. Chaque individu peut conquérir son avenir et empêcher, quelles que soient les épreuves, que le malheur s'abatte comme une fatalité. Chacun peut trouver ses clés d'accès au bonheur.

  • En proposant une synthèse de la bioénergie, de la Gestalt, du psychodrame, du rêve éveillé, de la sexologie, l'auteur nous ouvre une voie possible vers la désaliénation et le mieux-être affectif et sexuel. Il montre comment l'individu peut harmoniser affectivité et sexualité, en restaurant son sentiment profond d'unité, et susciter l'avènement d'une personnalité capable de jouir de la vie. Les travaux de Freud, au début du siècle, ceux de Reich ensuite, montrèrent, à l'encontre de la morale répressive, la primauté de la sexualité comme moteur du développement de la personnalité. Puis, Kinsey, vers les années 40, ouvrit la porte aux enquêtes sur les comportements et les moeurs sexuels, démontrant l'absurdité de la notion de normalité. Enfin, Masters et Johnson définirent la physiologie de la sexualité, et élaborèrent l'approche sexologique des troubles sexuels. Tous ces travaux ont contribué à la libéralisation des moeurs de notre époque : a-t-elle rendu les êtres plus heureux, sexuellement et affectivement ? Oui, dans la mesure où la levée des entraves morales a supprimé bien des tabous absurdes, et favorisé la reconnaissance du droit au plaisir. Non, dans la mesure où cette liberté apparente ne s'est pas - corollairement - accompagnée d'une même liberté intérieure : à son insu, chacun reste prisonnier de son monde pulsionnel, et la proie des manipulations affectives, publicitaires et politiques. Claude Garraud vous aide à dépasser ce stade de confusion et de contradiction.

  • Cet ouvrage est une réédition numérique d'un livre paru au XXe siècle, désormais indisponible dans son format d'origine.

  • Le présent ouvrage constitue une mise à jour entièrement restructurée et réactualisée du Guide des psychothérapies publié dans sa deuxième édition en 1996.Il offre dans sa première partie, une présentation détaillée des différentes thérapies, permettant

  • Ancien enfant maltraité, devenu lui-même psychothérapeute, l'auteur témoigne de son expérience d'enfant résilient. Il s'appuie sur sa pratique de thérapeute pour apporter des réponses d'espoir.
    En première partie : une étude du phénomène de la maltraitance sous ses différents aspects de violence et des différentes interprétations qu'en ont donné les psychologues.
    En seconde partie : la notion de résilience et les processus psychologiques qui la construise.
    Sans angélisme, avec tolérance, ouverture d'esprit, l'auteur montre que des solutions existent pour effacer les séquelles et développer une résilence ouverte sur la vie.

  • Il y a cinquante ans, en créant le concept de psychologie de la motivation et en réhabilitant l'introspection, Paul Diel, psychologue français d'origine autrichienne (1893-1972), était en avance sur son époque. Il est maintenant pleinement en phase avec la nôtre : la recherche de valeurs et de sens est plus que jamais d'actualité.

  • Ainsi commence-t-elle par remettre en cause la formation et l'attitude du praticien. Elle constitue un développement de la sophrologie, cette méthode de relaxation dynamique profonde, mise au point par le professeur espagnol Alfonso Caycedo. Pour la sophrothérapie, les divers degrés de relaxation sont des voies d'entrée dans les profondeurs du psychisme. Elle s'applique, plus particulièrement, aux problèmes psychiques ayant des manifestations physiques. Les maladies dites psychosomatiques, constituent un de ses domaines privilégiés d'action. La sophrothérapie comprend une ou plusieurs méthodes et degrés - statiques, dynamiques - auxquels le praticien a recours selon le problème et la personnalité de son patient. Son but est de rendre à celui-ci sa pleine autonomie, en l'invitant, dès les premières étapes du traitement, à se prendre lui-même en charge.

  • J. Cosnier, médecin, psychiatre et psychanalyste converti à l'éthologie, étudie depuis longtemps les émotions chez l'animal comme chez l'homme. A la lumière de ses recherches et des plus récents travaux occidentaux en la matière, il apporte des réponses personnelles à quelques-unes des questions qu'elle suscite : qu'appelle-t-on émotions de base, et comment se définissent-elles ? Qu'est-ce que l'empathie ? L'amitié n'est-elle qu'un amour détourné de son but ? Peut-on prédire la durée d'un amour ? Dans un autre registre : pourquoi la guerre ? Le stress est-il toujours nuisible ? Les émotions sont-elles universelles ou particulières à chaque société ? Leur éradication est-elle une perspective souhaitable pour l'humanité ? Ce livre montre que non : même dans une perspective ultra cognitiviste, l'émotion est essentielle à la connaissance de soi, d'autrui et du monde et constitue un mode d'action adapté aux multiples occurrences de la vie, des plus banales aux plus exceptionnelles.

  • Dans le deuxième ouvrage qu'il lui consacre, E.G. Humbert se révèle un fidèle analyste du maître zurichois, mais également un analyste à la pensée originale.

  • Un guide pratique qui répond aux questions que posent la mise en oeuvre d'un projet dans la vie privée comme dans la vie professionnelle.

  • Face aux conduites d'échec dans la vie personnelle et professionnelle, la tendance habituelle est d'en rechercher les causes dans le passé. Cette approche empêche de comprendre les mécanismes psychiques à l'oeuvre et donc de sortir d'une logique de l'échec et de la souffrance. Forte d'une longue expérience de praticienne, l'auteur propose ici une voie thérapeutique originale ; elle renverse la perspective en recherchant non pas les causes mais le but de ces conduites, leur « pour quoi ? ». Car il existe « de bonnes raisons pour que l'homme cultive (...) des pensées qui font mal, des pensées qui font peur, des pensées qui empêchent de sortir, d'oser, de réussir (...), de rire, d'être heureux ». Illustré de nombreux cas, cet ouvrage d'une grande lisibilité peut aider chacun à lever les obstacles qui entravent ses capacités de réussite. Il propose des techniques thérapeutiques éprouvées à tous ceux qui pratiquent des entretiens d'aide, d'accueil et d'orientation, en milieu éducatif, social ou médical.

empty