Presses de l'Université du Québec

  • Ce que les touristes éprouvent physiquement et intellectuellement pendant leurs séjours ou leurs déplacements n'a curieusement été abordé que tardivement par la recherche en tourisme. Pourtant, l'expérience touristique, c'est-à-dire l'ensemble des états engendrés par ce que l'individu vit avant, pendant et après un séjour touristique, est un aspect essentiel du tourisme, une activité qui engage globalement l'individu.

    Cet ouvrage, rassemblant une vingtaine de textes issus des 4es Rendez-vous Champlain sur le tourisme, fournit différents éclairages complémentaires tant sur l'expérience des touristes eux-mêmes que sur les dispositifs conçus pour en infléchir le cours. Les contours de l'expérience touristique sont d'abord tracés, puis ses modalités et ses singularités sont explorées. Les dispositifs expérientiels élaborés et les enjeux de cette mise en scène touristique sont enfin analysés.

    L'expérience touristique renvoie à de multiples dimensions du tourisme : la demande touristique, dont il est dit aujourd'hui qu'elle est non seulement exigeante, versatile, paradoxale, mais aussi en quête d'expériences nouvelles ; les pratiques touristiques, qui articulent performances et expériences tant intellectuelles et émotionnelles que corporelles ; l'offre touristique, dans sa capacité ou non à produire de l'expérience. C'est pourquoi il importait de consacrer un ouvrage entier à ce concept multiforme et intégrateur.

  • Le tourisme métropolitain renouvelé se distingue à la fois du tourisme urbain et du tourisme métropolitain traditionnel. Le premier est spécialisé et de niche, le second met en scène la vie quotidienne tout en proposant des événements ayant souvent lieu dans des espaces publics représentatifs de l'histoire de la métropole.

    Dans sa formule renouvelée, le tourisme métropolitain est à la mesure ou à la démesure du gigantisme de la taille, du métissage démographique, des ressources et des réseaux des nouvelles métropoles, souvent d'Orient et du Sud. Il s'insère dans la construction et la reconstruction du territoire, s'ancre dans le spectaculaire et promeut les innovations, tant sociales que technologiques. Il est le fruit de la gouvernance et de l'exercice du leadership métropolitain, impliquant à la fois les collectivités locales, l'État national, les intérêts des entreprises oeuvrant dans différents secteurs et ceux des groupes de pression. Aujourd'hui, les entreprises du secteur numérique, des finances et du divertissement propulsent les nouvelles formes du tourisme métropolitain, qu'elles inscrivent dans de nouveaux réseaux auxquels font même appel les entreprises touristiques traditionnelles.

    Selon les auteurs de cet ouvrage, la mise en tourisme n'ap­pa­raît plus comme un simple outil de définition du produit, mais comme un processus inclusif, y compris d'acteurs métropolitains de différents secteurs d'activités. Étudiants et professionnels du domaine du tourisme découvriront que l'expérience touristique renouvelée s'ancre tant dans l'ordinaire que l'extraordinaire, selon les multiples propositions, mesurées et démesurées, de la métropole.

  • Permettre de vivre un moment « hors quotidien » grâce aux rencontres et à la découverte de ce qui est « autre », tel est l'objectif tant des événements que du tourisme. Une approche par publics, acteurs et territoires permet de traiter singulièrement la relation « tourisme et événementiel » par une lecture pluridisciplinaire. Si les dimensions sociétale, économique et environnementale constituent des leviers de valorisation des entreprises comme des territoires, les effets de la mondialisation interrogent sur les conditions d'agir et d'intervenir au sein des territoires.

    Grâce à 16 textes issus de la cinquième édition des Rendez- vous Champlain sur le tourisme, organisée à La Rochelle, en France, cet ouvrage propose un éclairage sur les enjeux territoriaux et les stratégies d'acteurs. De la clarification conceptuelle aux solutions managériales, les auteurs y fournissent des clés de lecture sur les paradoxes, les interrogations et les défis auxquels les acteurs de l'événementiel et du tourisme sont confrontés.

  • Comment le développement minier doit-il se faire, où et à quelles conditions? Les auteurs tirent des leçons de l'expérience canadienne concernant les modes de régulation des projets, notamment les ententes contractuelles prises entre les compagnies minières et les populations autochtones.

  • Cet ouvrage met en question les enjeux épistémologiques du tourisme. Ne concevant pas le travail sur le tourisme et le travail dans le tourisme en vases clos, les auteurs présentent l'objet touristique à partir de divers champs disciplinaires, que ce soit la géographie, la science politique, l'ethnologie, la sociologie, l'économie ou le droit.

  • C'est à partir des dernières décennies du xxe siècle que la ville est véritablement devenue un pôle touristique. Depuis, les activités liées à la fonction touristique contribuent au développement d'une nouvelle attractivité de la ville de type participatif. Mais la mondialisation de l'économie insère la ville dans un processus d'inter-nationalisation de plus en plus exigeant qui demande la mise en oeuvre de stratégies sans cesse renouvelées pour développer et maintenir une destination attrayante. C'est sur cette relation étroite entre le tourisme et la métropole dans un contexte de mondialisation que porte cet ouvrage. Les auteurs montrent le visage transformé de la métropole par l'action du tourisme urbain--métropolitain, qui procure une diversité inédite sur les plans naturel, récréatif, culturel et événementiel, à l'aide d'exemple européens, américains et canadiens. Ils s'intéressent ensuite à trois métropoles touristiques, Paris, Bruxelles et Montréal, et aux nouvelles réalités auxquelles celles-ci sont confrontées. Enfin, les auteurs proposent une réflexion sur la dynamique mondialisation--métropolisation--tourisme qui expose comment la mise en tourisme de nouveaux espaces, comme ceux d'Istanbul, de Kuala Lumpur, de Shandong et d'Alger, peut révéler les enjeux de ce processus et faire émerger des modèles de développement pouvant être partagés d'un pays à l'autre.

  • Le tourisme est une industrie aujourd'hui incontournable, mais toujours fragile puisque soumise aux influences politiques, économiques, sociales et climatiques. Être en mesure de déceler les tendances dominantes de ce secteur d'activité devient ainsi un enjeu crucial pour assurer sa vitalité. Une collecte adéquate de données est nécessaire pour élaborer des stratégies appropriées, définir des politiques claires et atteindre les succès espérés : il n'y a pas de bonnes prévisions sans de bonnes données et il est difficile d'anticiper l'avenir sans de bonnes prévisions.

    Le présent ouvrage, une version remaniée de La prévision prospective en gestion de Jean Stafford et Bruno Sarrasin, expose des méthodes rigoureuses de présentation et d'analyse des données pour appréhender l'avenir des marchés touristiques, que ce soit à court, à moyen ou à long terme. Il présente comment l'intelligence d'affaires et la veille stratégique, de même que plusieurs méthodes de prévision statistiques, contribuent à l'évaluation des risques et nourrissent la prise de décision. Il permettra aux étudiants et aux professionnels du domaine du tourisme de recueillir des données valides et, ainsi, d'élaborer des scénarios prospectifs de qualité.

  • Le tourisme est créateur de richesses. Cette activité, qui constitue une des voies de développement des territoires, fait face aux divers changements profonds que vit notre société : montée de l'individualisation des pratiques et sacralisation de l'expérience, effacement entre le quotidien et l'ailleurs, augmentation des préoccupations environnementales,etc. Devant ces transformations, l'offre en tourisme n'a d'autre choix que de sans cesse se renouveler. Parfois, ce sont les nouveaux acteurs qui sont à l'origine de ce renouvellement. À certains moments, ce sont plutôt de nouveaux lieux qui font l'objet d'une valorisation touristique. Si ces nouvelles valorisations touristiques sont complémentaires à d'autres activités sur le territoire, elles sont également génératrices de conflits avec ces dernières. Comment créer un équilibre entre elles ?

    Selon les auteurs du présent ouvrage, il s'agit de repenser l'offre et la coordination au sein du territoire entre les différentes parties prenantes. Ce sont certaines des dimensions permettant ce processus que cet ouvrage se propose d'explorer. En faire la lecture permettra aux étudiants et aux professionnels du domaine du tourisme de s'intéresser à l'invention, aux reconfigurations et aux repositionnements des nouveaux territoires touristiques.

  • Dans cet ouvrage axé sur le droit en vigueur au Québec, l'auteur présente les fondements de l'intervention législative et réglementaire dans le secteur du tourisme et analyse les principales règles de droit qui visent à protéger tant les consommateurs que les milieux d'accueil dans le contexte d'une activité touristique. Il établit quelques comparaisons avec des lois d'autres provinces ou d'autres pays et traite des efforts déployés à l'échelle internationale pour régir les comportements touristiques dans leur ensemble.

    Depuis quelques années l'arrivée en force de plateformes numériques (Airbnb, Uber, etc.) soulève diverses questions quant à l'encadrement juridique des activités d'hébergement touristique et de transport. La popularité toujours grandissante du transport aérien, par le flux de passagers qu'elle induit, oblige les gouvernements à revoir les dispositions législatives et réglementaires pour assurer la protection des voyageurs. À cet égard, à l'instar de pays européens, une «Charte des voyageurs» est en voie d'élaboration au Canada.

    Cette quatrième édition aborde ces évolutions, fait état des dernières modifications aux lois et aux règlements touchant directement ou indirectement le tourisme et effectue une mise à jour de la jurisprudence, particulièrement en ce qui a trait à la responsabilité des prestataires de services touristiques.

    LOUIS JOLIN est professeur titulaire retraité et associé au Département d'études urbaines et touristiques de l'École des sciences de la gestion de l'Université du Québec à Montréal (UQAM). Diplômé en droit de l'Université de Montréal et détendeur d'un doctorat en droit des affaires de l'Université Lyon 3, il a enseigné le droit du tourisme pendant de nombreuses années.

    BENOÎT FRATE, professeur au Département d'études urbaines et touristiques de l'École des sciences de la gestion de l'UQAM et FAÏZA F. KADRI, doctorante en droit, tous les deux membres du Barreau du Québec, ont apporté leur précieux concours à la mise à jour du contenu de cette édition.

empty