Presses Universitaires de France

  • La psychologie scientifique peut-elle aider les enseignants et formateurs du XXIe siècle ? Les auteurs de cet ouvrage sont unanimes pour répondre que la science ne peut répondre à toutes les interrogations mais peut aider à identifier les conditions nécessaires pour « apprendre et faire apprendre ». On ne parle plus en effet d'apprentissage mais de « faire apprendre » ce qui sous-entend une implication de l'apprenant lui-même mais aussi de celui qui transmet les connaissances et les compétences. Cet ouvrage pluridisciplinaire est fondé sur les travaux les plus récents dans différents pays francophones.

  • Innover en enseignement supérieur, parce qu'« il faut que ça change » ? Innover, changer, mais quoi au juste ? Il est ici question d'innovation pédagogique, c'est-à-dire d'un changement qui vise l'amélioration des apprentissages des étudiants par une transformation des pratiques d'enseignement, mais également du parcours de formation proposé pour encadrer ces pratiques. Trois questions à la base de ce projet : Par où commencer ? Comment s'y prendre ? Que faire pour pérenniser le changement ? Ce livre, fruit d'un projet collectif, se veut le déclencheur d'une réflexion soutenue sur les trois temps forts de l'innovation pédagogique dans l'enseignement supérieur : sa conception, son implantation et sa révision. Plus généralement, cet ouvrage vise à offrir au lecteur un regard particulier sur les facteurs de changement qui encouragent ou freinent les réformes des filières de formation tout au long de leur déploiement. Construit à partir de l'état des lieux des recherches internationales issues de plusieurs domaines d'expertise, ce livre devrait permettre à toute personne concernée par le changement de réfléchir à ces trois temps forts du déroulement des innovations pédagogiques, temps qui s'enchevêtrent plus qu'ils ne se succèdent.

  • Que faire pour prévenir les violences à l'école ? Face à des situations fortement chargées émotionnellement, symboliquement et idéologiquement, ce livre présente des outils d'analyse pour comprendre ce qui se joue et identifier clairement les problèmes, afin de proposer des réponses pertinentes et efficaces. Des chercheurs français, belges, suisses, luxembourgeois et québécois, issus de plusieurs disciplines, ont collaboré à cet ouvrage dans le but d'articuler résultats de recherches et pistes pour la prévention et l'action. Leurs travaux montrent qu'agir sur la violence, c'est à la fois réduire les faits et travailler sur le vécu et la perception dont ils font l'objet. Les auteurs soulignent également la nécessité de coordonner les interventions à deux niveaux complémentaires : les comportements individuels et les contextes dans lesquels ils prennent sens.

  • Les recherches sur la motivation en situation d'apprentissage et de formation ont connu des développements importants ces dernières années mais restent peu connus des acteurs de terrain. Cet ouvrage apporte des éléments de réponse aux très nombreuses questions que se posent enseignants mais aussi élèves et parents en présentant les résultats des recherches actuelles et les pistes d'action tirées de ces travaux. Il s'agit de donner un sens aux apprentissages, soutenir la confiance en soi et l'engagement des apprenants et des enseignants.

  • Dans bon nombre de contextes professionnels, ce qu'il est convenu d'appeler traditionnellement la «?formation?», organisée dans des espaces-temps distincts du travail, tend aujourd'hui à céder le pas à une variété de pratiques visant à favoriser les apprentissages au coeur même des situations de travail, à rendre le travail plus «?formateur?». Face à un tel engouement, il est temps de s'interroger en profondeur sur les processus spécifiques à l'oeuvre dans ce type d'apprentissage, sur les facteurs individuels et contextuels qui y participent et, in fine, sur les pratiques censées favoriser l'apprentissage du et au travail. S'appuyant sur les théories et les recherches les plus récentes, des pistes de réflexion et d'action sont ici fournies en réponse aux préoccupations et questions des professionnels de la formation, de l'accompagnement et du management.

  • Évaluer est une activité que tous les enseignants pratiquent, presque tous les jours, avec des méthodes différentes mais avec, la plupart du temps, la conviction de mesurer l'étendue de l'apprentissage. Ce livre présente une série de recherches qui montrent que l'évaluation a aussi des effets importants sur la vie des apprenants : en particulier, elle peut induire une menace de la compétence de soi et s'avérer nuisible pour la performance et l'estime de soi des apprenants, favorisant ainsi des comportements antisociaux. Il s'adresse à tous les enseignants et formateurs d'enfants, d'adolescents ou d'adultes, mais aussi à tous les professionnels de l'éducation (inspecteurs, responsables d'établissements, politiciens) et aux chercheurs qui s'intéressent aux questions liées à l'évaluation.

  • L'analyse, la conception et l'évaluation des technologies et ressources pour apprendre constituent l'essentiel de cet ouvrage. Le lecteur se familiarisera avec des concepts comme ceux de design et de scénario pédagogiques, de réseau et de communauté, de dispositif de formation, et de technologie comme instrument cognitif. Il y trouvera l'apport d'experts en sciences de l'éducation, sciences de la communication et informatique lui offrant une synthèse des recherches récentes sur les transformations que les technologies induisent dans l'enseignement et l'apprentissage.

  • L'amélioration de l'école n'est pas qu'un voeu pieu, les recherches empiriques réalisées montrent que l'école agit à partir d'un contexte social mais que, dans un contexte social semblable, des approches pédagogiques, des situations éducatives différentes produisent des effets variables. La recherche en sciences sociales peut contribuer à l'amélioration scolaire de plusieurs façons, à condition de se rappeler qu'une transformation radicale n'est pas possible, que les obstacles rencontrés par les élèves ne seront pas abolis en une fois mais par des progrès successifs grâce à divers dispositifs d'organisation scolaire ou de méthodes d'enseignement.

  • Le quotidien des enseignants, c'est la diversité des élèves. Avec pour tous le même objectif : réussir à apprendre. Le paradoxe de l'enseignement est là. Les élèves sont différents et, pourtant, l'enseignant se doit d'avoir, pour tous, la même ambition : les accompagner au plus loin sur les chemins de l'apprentissage. Cette mission ne s'apparente-t-elle pas à une tâche insurmontable ? Sans naïveté sur les difficultés que cela représente, cet ouvrage offre par ses différentes contributions, appuyées sur la recherche scientifique internationale, une réflexion sur la meilleure manière de faire surmonter aux élèves les obstacles qui surviennent. La première partie interroge la manière de prévenir les difficultés d'apprentissage des élèves, en analysant ce qui emporte parfois l'élève dans une spirale de l'échec, et quelles pratiques d'enseignement pourraient l'éviter. En posant également le problème des publics défavorisés ou difficiles. La deuxième partie se penche sur les obstacles les plus fréquents, ceux propres à l'élève, sa motivation, sa gestion des relations sociales en classe, mais aussi les obstacles contenus dans les disciplines de base : lire, écrire, compter. Quant à la troisième partie, elle aborde la question des besoins spécifiques de certains élèves : élèves issus de familles migrantes, élèves à haut potentiel, mais aussi souffrant de handicap (autisme, surdité) ou de troubles d'apprentissage. Pour tous, il s'agit de mieux les connaître et d'envisager comment le système scolaire peut leur faire atteindre le même objectif qu'aux autres : réussir à apprendre.

  • Apprendre de la vie quotidienne est si évident que ces apprentissages semblent dénués d'intérêt. Que peut-on apprendre d'intéressant d'un quotidien routinier, fade, ennuyeux ? Ces apprentissages constituent-ils vraiment des savoirs ? Que peuvent-ils produire si ce n'est des platitudes à la portée de tous ? Autant de questions qui viennent attester que notre regard sur le monde, émoussé par l'habitude, et conditionné par la prééminence de l'institution enseignante, ne voit plus les ressources du quotidien. En répondant à ces questions, cet ouvrage offre aux professionnels comme aux chercheurs l'opportunité de découvrir l'étendue des savoirs acquis dans et par la vie quotidienne. Dépassant les débats récurrents sur la hiérarchie des savoirs entre savoirs théoriques et savoirs d'action, généraux ou pratiques, ce livre trace de nouvelles perspectives d'action en montrant comment apprentissages formels et informels se font écho et se complètent. Structuré à partir d'espaces sociaux variés - l'école, l'entreprise, les relations sociales - ce livre associe à la rigueur scientifique une accessibilité aisée avec des regards pluriels sur les propos développés. Il constitue une référence parmi les ouvrages de langue française sur ce sujet.

empty