Thomas Lepeltier

  • L'univers peut-il être un objet scientifique ? La question s'est souvent posée. Ne représente-t-il pas un objet singulier parmi tous ceux que les scientifiques étudient ? Il est unique, inobservable dans sa totalité et constitue le cadre au sein duquel se situent tous les autres objets. À la suite de la consécration du modèle du big bang, au milieu des années 1960, la cosmologie a quand même fini par être considérée, par la plupart des chercheurs, comme une discipline scientifique à part entière. Mais cette reconnaissance n'a pas éliminé toutes les interrogations à son sujet. En outre, dès le début des années 1980, le concept d'univers a reperdu un peu de sa clarté avec l'introduction du celui de multivers qui est, quant à lui, resté relativement obscur.
    Aussi est-on en droit de s'interroger sur le statut de ces deux concepts d'univers et de multivers. Représentent-ils des objets qui existent ? Ou sont-ils uniquement des fictions heuristiques qui nous permettent de donner du sens à nos observations du ciel ?

  • L'histoire de la cosmologie moderne est-elle vraiment celle d'un triomphe aussi assuré qu'on veut bien le dire ? Le récit désormais canonique des origines de l'Univers, qui serait né d'un big bang que les spécialistes n'hésitent pas à dater de 13,8 milliards d'années, doit-il être pris au pied de la lettre ? Et les arguments en faveur de ce modèle cosmologique sont-ils indiscutables ?Voici en tout cas un ouvrage qui prend ses distances à l'égard de cette idée que le cosmos a globalement et définitivement livré ses secrets. Il ne prétend pas que les cosmologistes modernes se trompent et il ne défend aucun modèle de rechange. Mais en racontant comment s'est mise en place la conception actuellement dominante de l'Univers et en donnant la parole aux tenants de modèles cosmologiques alternatifs aujourd'hui voués à l'obscurité, cet essai préfère questionner, émettre des doutes et montrer pourquoi il est raisonnable d'être moins catégorique et moins triomphaliste.Assumant son impertinence, mais s'appuyant sur une documentation rigoureuse, ce livre invite à une réflexion critique sur la cosmologie contemporaine.Thomas Lepeltier, historien et philosophe des sciences, est l'auteur de Darwin hérétique, Seuil, 2007 et d' Univers parallèles, Seuil, 2010. Il a codirigé avec J.-M. Bonnet-Bidaud l'ouvrage collectif Un autre cosmos ?, Vuibert, 2012.

  • L'origine de la vie et l'évolution des espèces ont toujours agité les esprits. Certains animaux peuvent-ils surgir du néant, comme le croyaient les adeptes de la génération spontanée ? L'homme est-il un produit du hasard et d'une sélection naturelle, comme le pensent aujourd'hui les biologistes darwiniens ?Une vague odeur de soufre plane encore sur ces questions difficiles. Un simple coup de pouce d'un créateur omniscient ne suffirait-il pas à les résoudre ? La tentation d'hybrider la science et la religion n'est pas nouvelle. Elle motive aujourd'hui des mouvements tels que le créationnisme et, aux États-Unis, l'« Intelligent Design ». Présente bien avant Darwin et sa théorie de l'évolution, elle resurgit régulièrement tel un infatigable serpent de mer. Chacune de ses réapparitions est l'occasion d'opposer à nouveau la raison et la foi, deux domaines moins étanches qu'on ne le croit - en tout cas assez équitablement visités par les vieux démons de l'intolérance.Thomas Lepeltier, historien des sciences et journaliste, est chargé de cours à l'université d'Oxford.

  • Demain, tous végétariens ? Un essai percutant qui annonce la mutation culturelle à venir : la révolution végétarienne.

  • Sachez, lecteur, que vous vivez peut-être en ce moment même un grand nombre d´histoires parallèles dans d´autres univers. C´est en tout cas une possibilité découlant de recherches parmi les plus novatrices de la physique moderne sur l´infiniment grand et l´infiniment petit. Dans le sillage des réflexions sur le « principe anthropique », l´idée que notre univers ne serait que l´un parmi une multitude d´autres a récemment fait une entrée en force dans la cosmologie. Une interprétation de la mécanique quantique en vogue suggère aussi que tous les dénouements possibles d´un événement se réalisent dans autant d´univers parallèles. De quoi remettre au goût du jour d´anciens débats théologiques et philosophiques sur la pluralité des mondes. Reste à savoir si ces spéculations relèvent de la science ou de la science-fiction. Mais pourquoi pas des deux à la fois ?

  • Êtes-vous spéciste ? Autrement dit, trouvez-vous normal que l'on exploite des animaux pour la seule raison qu'ils ne sont pas humains ? En particulier, vous autorisez-vous à en manger certains ? Si c'est le cas, à l'instar des racistes qui opèrent une discrimination fondée sur la race, vous seriez un adepte d'une idéologie qui opère une discrimination arbitraire fondée sur l'espèce. C'est en tout cas la thèse de ce livre qui entreprend une déconstruction en règle de ce spécisme.
    Constitué de textes fondamentaux du combat antispéciste français écrits ce dernier quart de siècle en faveur d'une société égalitaire, il offre une réflexion très critique des modes de pensées qui justifient nombre de rapports de domination dans notre société. En particulier, cet ouvrage montre comment l'assimilation au monde naturel de certains êtres sensibles (les Noirs, les femmes, les animaux) est ce qui a permis et, concernant les animaux, permet toujours leur asservissement par ceux qui se voient appartenir au monde de la culture (les Blancs, les hommes, les humains...). Bref, voici un livre qui invite la société à faire sa révolution antispéciste.

empty