Fabrizio Butera

  • Ce livre propose une approche théorique originale de la connaissance et des processus d'apprentissage, et étudie comment ceux-ci peuvent être modulés par les dynamiques de comparaison interpersonnelle, le sentiment de compétence, la valorisation de soi et d'autres motivations. Il puise sa spécificité dans l'articulation de divers domaines jusqu'ici séparés : performance et connaissance, relations interpersonnelles, comparaison sociale et explications de sens commun. Il présente une théorie des relations d'influence qui s'instaurent entre individus dans des situations mettant en jeu leurs connaissances et leur sentiment subjectif de compétence. Les questions de l'apprentissage, de la compétition entre pairs, des menaces liées à l'échec ou de la valorisation issue de la réussite sont au coeur de l'ouvrage. Celui-ci apporte un éclairage particulièrement pertinent dans le cadre de l'enseignement scolaire et universitaire, de la formation et de la performance dans les organisations.

  • Évaluer est une activité que tous les enseignants pratiquent, presque tous les jours, avec des méthodes différentes mais avec, la plupart du temps, la conviction de mesurer l'étendue de l'apprentissage. Ce livre présente une série de recherches qui montrent que l'évaluation a aussi des effets importants sur la vie des apprenants : en particulier, elle peut induire une menace de la compétence de soi et s'avérer nuisible pour la performance et l'estime de soi des apprenants, favorisant ainsi des comportements antisociaux. Il s'adresse à tous les enseignants et formateurs d'enfants, d'adolescents ou d'adultes, mais aussi à tous les professionnels de l'éducation (inspecteurs, responsables d'établissements, politiciens) et aux chercheurs qui s'intéressent aux questions liées à l'évaluation.

  • Que se passe-t-il lorsqu'un individu se trouve confronté à un désaccord avec d'autres individus à propos d'une connaissance, d'un raisonnement, ou de la manière de résoudre un problème donné ? Va-t-il se laisser convaincre par l'autre ? Va-t-il s'opposer, rester sur ses positions, ou simplement l'imiter ? Va-t-il intégrer son point de vue et construire de nouvelles formes de penser, voire innover ? Va-t-il réussir ou échouer à la tâche ?
    Cet ouvrage propose une approche scientifique de ces questions. Il s'intéresse au processus de l'influence sociale dans la construction des connaissances. Les auteurs montrent de façon pratique et illustrée comment les relations contribuent au développement des connaissances et de la compétence qui l'accompagne, en insistant aussi sur les facteurs qui ont des effets négatifs, en particulier lorsque les conflits interpersonnels introduisent des menaces sur l'identité personnelle et l'estime de soi.
    L'ouvrage est un prolongement original et appliqué du premier ouvrage paru aux PUG en 2013 sous le même titre Psychologie sociale de la connaissance, qui s'attache à ses fondements théoriques. Il intéressera les enseignants et étudiants en psychologie de tous niveaux, et les sociologues et professionnels de l'éducation, de la formation et des organisations.
    Cet ouvrage propose une approche scientifique de ces questions. Il s'intéresse au processus de l'influence sociale dans la construction des connaissances. Les auteurs montrent de façon pratique et illustrée comment les relations contribuent au développement des connaissances et de la compétence qui l'accompagne, en insistant aussi sur les facteurs qui ont des effets négatifs, en particulier lorsque les conflits interpersonnels introduisent des menaces sur l'identité personnelle et l'estime de soi.

empty