Eric Cazalot

  • Il était une fois, au début des années soixante, un couple de la middle class américaine. Elle, belle, blonde et facétieuse. Lui, grand, travailleur et râleur. Jusque-là, rien de bien original. Il y a sa mère à elle, sa mère à lui, une vieille tante par ci, une voisine par là. Quoi de surprenant ? Pas grand-chose, si ce n'est que la jeune femme est une sorcière... Pour Jean Pierre Stevens, les ennuis commencent et les catastrophes seront quotidiennes. Car « Ma sorcière bien aimée » n'est pas un simple conte de fées, mais bien plutôt une sorte d'allégorie des petits et grands travers de la société américaine d'hier et d'aujourd'hui. En effet, comment mieux faire ressortir l'ostracisme, l'intolérance et le racisme que de confronter une petite famille en apparence ordinaire à l'obligation de la dissimulation et à l'incompréhension de son entourage. Mais époque bénie des sixties cette stigmatisation se fait par le rire et les préoccupations des créateurs de « Ma sorcière bien aimée » s'expriment avant tout par la satire.

  • 60 ans sur scène !Préfacé par Sylvie Vartan, le livre qui raconte son incroyable destin.Sylvie Vartan a huit ans lorsque sa famille fuit la Bulgarie pour échapper au communisme. Elle comprend, presque trop tôt, que la liberté se gagne. Première fille à chanter du rock dans les années 1960, elle devient avec Johnny Hallyday le fer de lance d'une jeunesse explosive.
    Sa route est pavée de drames, de coups du sort qu'elle surmonte à chaque fois comme une guerrière, remontant sans cesse sur scène et devenant un modèle pour des générations de femmes.
    Avec cet ouvrage qui fourmille d'anecdotes et offre un formidable album photo, Christian et Éric Cazalot s'attachent à la vie de l'artiste autant qu'à celle de la femme.
    " Lorsqu'ils m'ont persuadée que ma vie, d'emblée marquée par un destin aussi fort que violent, pourrait donner lieu à un véritable "roman"
    , je leur ai répondu : "Eh bien, allez-y, écrivez le !", raconte Sylvie Vartan. Aujourd'hui le voici, c'est l'histoire de ma vie ! "

empty