Pas Dire, de Baptiste Thery-Guilbert, Annika Parance Editeur

" De toute évidence, la littérature française du XIXe siècle ne leur disait rien. Je me demande du reste s’ils entendaient quelque chose à la littérature tout court ; cette question en induisait une autre : que foutaient-ils là ? Je n’ai jamais su répondre. Je parie qu’eux non plus." De purs hommes, de Mohamed Mbougar Sarr, lauréat du Prix Goncourt 2021, Philippe Rey Editeur.

  • Paris. Période : 1987 - 1992. Sur fond d'épidémie de sida, le narrateur a une histoire avec un garçon de son âge, *******, qui n'assume pas sa sexualité et fait tout pour la rejeter. La relation est violente, intense et cruelle, mais se poursuit malgré la souffrance. Les amis du narrateur, Mathieu et Hervé, tentent de comprendre la nature de cette relation, peut-être de l'en sortir. Hervé est atteint du sida, il est souvent hospitalisé et il en meurt finalement. Le narrateur s'enlise, il essaie de dire les choses, n'y parvient pas correctement. ******* disparaît.

    « Pas dire peut-être lu en commençant par le début ou par la fin. Ceux qui préfèrent le sens chronologique d'une histoire peuvent commencer par la fin. L'expérience en sera toute autre. »

  • Bouleversant, ce roman francophone africain est le premier à aborder de manière frontale la question explosive de l'homosexualité sur le continent

    Tout part d'une vidéo virale, au Sénégal. On y voit comment le cadavre d'un homme est déterré, puis traîné hors d'un cimetière par une foule. Dès qu'il la visionne, naît chez Ndéné Gueye, jeune professeur de lettres déçu par l'enseignement et fatigué de l'hypocrisie morale de sa société, un intérêt, voire une obsession, pour cet événement. Qui était cet homme ? Pourquoi a-t-on exhumé son corps ? À ces questions, une seule réponse : c'était un
    góor-jigéen, disait-on, un " homme-femme ". Autrement dit, un homosexuel.

    Ndéné se met à la recherche du passé de cet homme, et va même rencontrer sa mère. Autour de lui, dans le milieu universitaire comme au sein de sa propre famille, les suspicions et les rumeurs naissent, qui le déstabilisent, au point de troubler sa relation avec son amie Rama dont il est fortement amoureux, Rama à la bouche généreuse et à la chevelure mystérieuse...

    D'une écriture fiévreuse, Mohamed Mbougar Sarr signe ici un roman bouleversant sur la seule grande question qui vaille aux yeux de son héros : comment trouver le courage d'être pleinement soi, sans se trahir ni se mentir, et quel qu'en soit le prix ?

  • Faldistoire s'ennuie tellement à l'école qu'il a juré la perte de sa ville.

    Bel édifice de pelouses et de béton, Chicoutimi cultive derrière ses murs l'hypocrisie et les vices de ses habitants. Quand la petite Sylvie meurt dans un accident de déneigeuse, une série d'actions en chaîne fait tomber le vernis de la normalité. Une nouvelle réalité émerge : celle des enfants morts qui reviennent en vie pour hanter la ville et prendre leur revanche.
    Faldistoire donne le signal de la révolte. Dans les cahiers d'écoliers comme dans la forme des nuages, il lit les signes qui annoncent la fin de Chicoutimi. Entre coups de poing et coups de bassin, il prend la tête de la conjuration. Sa ville sera l'épicentre de l'apocalypse.

    Dans un style punk étrangement poétique, Kevin Lambert dévoile les fantômes d'une société urbaine, où la différence est considérée comme une menace à l'ordre établi.

  • Querelle

    Kevin Lambert

    Une grève éclate dans une scierie du Lac-Saint-Jean, dans le nord canadien. Derrière une apparente solidarité ouvrière, l'ennui et la dureté de la lutte, que seules rompent les nuits dans les bars et karaokés, révèlent les intérêts plus personnels de chacun.
    Parmi ces ouvriers, il y a Querelle, magnifique colosse venu de la métropole, et Jézabel, issue d'une lignée rebelle de mère en fille.
    Doux et charnels, ces héros incarnent la liberté, la jouissance et la joie sauvages, hors des lois du marché et de l'aliénation familiale ou sexuelle.
    Au gré des sabotages, des duels et des ivresses, la colère s'empare des grévistes et les événements se conjuguent dans un conflit généralisé aux allures de vengeance sociale, qui rappelle Le Seigneur des porcheries, Jean Genet ou Kathy Acker.
    "Magistral... construit comme une tragédie grecque... Le puissant roman (noir) de notre époque !" - Stéphane Ehles - Télérama
    "Ironique et tueur ! Une manière bien à soi de considérer le corps-à-corps avec les ennemis sociaux..." - Mathieu Lindon - Libération
    "Un premier roman aux allures d'un film de Ken Loach, avec ses accents joual et un parler crû" - Thomas Vincy - Livre Hebdo

  • Vivre sa vie mais en rêver une autre. Se perdre ou se trouver dans une double existence. Hésiter à la croisée des chemins. Refuser, peut-être, de choisir. Voilà ce que sont, entre autres, les présents multiples des personnages qui traversent ce recueil de cinq nouvelles. 

    Les bad boys ou les bad girls de Présents composés suivent leur voie coûte que coûte. Ils veulent être libres, vivre comme ils l'entendent en cherchant des sensations fortes et en refusant la soumission, au risque de perdre l'autre. Mais jusqu'à quel point?

  • Quand Klaus Hirshkuh débarque à la gare de Leipzig, ce jour de novembre 1945, c'est une ville détruite qu'il redécouvre pas à pas. Le jeune homme qui marche dans ces décombres est lui-même en morceaux. Il vient de passer quatre ans à Buchenwald. Parce qu'il est homosexuel. À bout de forces, il est une ombre, un fantôme. Scandaleusement vivant pourtant. Et il n'a pas fini d'expier.

  • Good Boy

    Antoine Charbonneau-Demers

    • Arthaud
    • 2 Septembre 2020

    « Ici, de toute façon, je pourrais mourir tout de suite sur le trottoir, et personne ne viendrait se pencher sur mon corps. Personne. Ma famille est à huit heures de route ; les pigeons m'auront bouffé avant qu'elle ait le temps de débarquer. »
    Étudiant, arrivé de sa lointaine province, un jeune homme explore la grande ville et tente d'y découvrir son identité.
    Ce roman d'apprentissage cru, candide et poétique est celui des rêves d'une génération confrontée au sexe, au désir et à l'amour dans l'anonymat d'une grande métropole.

  • Paris, rue d'Austerlitz, 1979. A l'Hôtel de Bourgogne, la vie s'écoule, rythmée par les allées et venues des clients, des voisins, des employées  : M.  Boulanger, occupant à vie de l'hôtel, Maria, femme de chambre épouse d'un braqueur, les filles qui tapinent au coin de la rue, Jacky, barman au célèbre cabaret de travestis Chez Michou...
    Complexée par son poids, colérique, Annick tient comme elle peut son hôtel et son mari, Gérard, une brute alcoolique et raciste qui baise tout ce qui bouge. Sans oublier ses enfants, Rémi et puis l'aîné, qu'elle surnomme Jean de la Lune. Celui-là n'est pas le fils espéré, toujours ailleurs, pas dans les clous, ce garçon qui rêve de devenir majorette...
    Un mercredi de septembre, à l'heure du déjeuner, la police embarque la patronne pour proxénétisme. Il voit sa mère monter dans le panier à salade. C'est le déclic. La fin de l'enfance. Son père, devenu groupie de Jean-Marie Le Pen, le fils le hait si fort qu'il souhaite et planifie sa mort.
    Comment faire lorsqu'on découvre que l'on n'est pas dans la norme virile imposée et qu'au même moment l'homosexualité devient synonyme du «  cancer gay  », le sida  ? Comment affronter l'homophobie de l'époque ? Comment se construire quand on ne se demande pas ce que sera sa vie, mais à quoi ressemblera sa mort ?
    La peinture émouvante et terrible d'une période charnière, dont les drames croisent ceux d'une adolescence pas comme les autres. Et une bouleversante voix d'enfant, sa mue poignante et, malgré tout, vitale.

  • " Hervé a levé ses bras pour y caser sa tête, comme ce matin dans le jardin. C'est sa pose. C'est comme cela certainement que Paul se souviendra de lui quand il sera de retour à Paris. Il sait déjà qu'il collectionne des souvenirs. "
    Paul, 14 ans, arrive dans la maison de campagne familiale pour y passer les vacances d'été. Il y rencontre le meilleur ami de sa tante, Hervé, 45 ans, dont il tombe aussitôt amoureux. Dans l'oisiveté et la solitude de cette parenthèse estivale, il finit par télécharger une application de rencontres sur son téléphone.
    Arthur Cahn, né en 1984, a suivi des études de lettres puis de cinéma à la Fémis. Il a réalisé plusieurs courts métrages (Les Ravissements, Au loin les dinosaures, Herculanum,) qui ont récolté plusieurs prix au cours de leur sélection en festivals. Parallèlement à son activité d'écrivain, il prépare actuellement son premier long métrage.

  • Mis à la retraite sur requête du Bureau ovale, le général de division Geoff Tyler se voit proposer par l'ancien secrétaire général des Nations Unies de prendre la tête d'une armée privée financée par des célébrités de toutes obédiences. Son objectif : renverser le dictateur d'un État africain. Son effectif : 10 000 soldats dont il faut parfaire la formation. Jusqu'ici tout va bien. Il y a toutefois un détail. Cette armée est presque exclusivement constituée de LGBT. Lesbian, Gay, Bi, Trans...

  • Quand, au début des années 1980, un mal étrange et encore innommé décima nombre d'homosexuels, Olivier Charneux vit mourir beaucoup de ses proches.Bien qu'épargné par ce fléau, il chercha dans ce face-à-face avec la mort précoce des raisons de comprendre et d'espérer.Jeune écrivain, il se tourna vers des « Phares » qui balisèrent alors son chemin de survie. Ces « Phares », pour lui, se nommèrent Racine, Pina Bausch, Marguerite Duras, Barbara, Violette Leduc, Jim Jarmusch, Christian Boltanski, Gus Van Sant, Nan Goldin, Coppola, Bram Van Velde, Hervé Guibert et quelques autres...Avec eux, grâce à eux, il a surmonté le chaos.Ces artistes lui ont surtout appris à aimer par temps de détresse.Voici le livre qui détaille avec minutie cette aventure aussi douloureuse que lumineuse.

  • Jean-Pierre, dit JP, vit à La Courneuve, cité des 4000, entre cinq frères braillards, un père violent et une mère exténuée. Pour tromper son ennui, il martyrise qui lui passe sous la main, surtout Barthélémy, alias Mimi. Premier de classe, Mimi est très blond, habite un pavillon entouré d'un jardin et voyage aux quatre coins du monde avec ses parents. C'est plus qu'il n'en faut pour avoir envie de lui foutre des claques, quand on passe d'échecs scolaires en colos de vacances du Secours Populaire. Des années plus tard, JP quitte La Courneuve pour la banlieue de Lyon. Le voilà qui étale de la sauce tomate sur de la pâte. Pizzaïolo : un boulot qui fait gerber mais c'est tout ce qu'il a trouvé. Comme il se gave de films pornos, les filles qui l'entourent lui semblent moins sexy que les actrices épilées. Pourtant il est sûr qu'elles le veulent toutes. Et beaucoup d'hommes aussi d'ailleurs, ces pédés ! Sa vie l'emmerde, il se sent à la fois méprisé et menacé, et dans son esprit embrouillé mijote une violence qui ne demande qu'à déborder. Jusqu'à ce que le hasard lui fasse recroiser la route de Mimi. Cet enfoiré de Mimi qui s'est lancé avec succès en politique, qui a une femme superbe et une bagnole de fonction avec chauffeur ! C'en est trop pour JP. Ça le rend dingue. A partir de cet instant, Mimi devient son obsession. Et cette obsession, il devra s'en débarrasser coûte que coûte. Entre Baise-moi de Virgine Despentes et Vivre me tue de Paul Smaïl, Sébastien Marnier a trouvé sa voie

  • "Dominique Rossi, ancien militant gauchiste, fonde à la fin des années quatre-vingt le premier grand mouvement de lutte et d'émancipation de l'homosexualité en France. Willie est un jeune paumé, écrivain scandaleux à qui certains trouvent du génie. L'un et l'autre s'aiment, se haïssent puis se détruisent sous les yeux de la narratrice et de son amant, intellectuel médiatique, qui passent plus ou moins consciemment à côté de leur époque. Nous assistons avec eux au spectacle d'une haine radicale et absolue entre deux individus, mais aussi à la naissance, joyeuse, et à la fin, malade, d'une période décisive dans l'histoire de la sexualité et de la politique en Occident.
    Ce conte moral n'est pas une autofiction. C'est l'histoire, que je n'ai pas vécue, d'une communauté et d'une génération déchirées par le Sida, dans des quartiers où je n'ai jamais habité.
    C'est le récit fidèle de la plupart des trahisons possibles de notre existence, le portrait de la pire part des hommes et - en négatif - de la meilleure."
    Tristan Garcia.
    Prix de Flore 2008

  • Pendant quelques années, il m'est apparu impossible d'avoir ce qu'on appelle un rapport sexuel sans l'écrire.

  • "Pour les enfants, la sexualité est un grand livre invisible. Chacun d'entre eux déchiffre cette part du monde en improvisant son propre alphabet. Que devient cet alphabet ? Avant qu'il ne soit trop tard, j'ai voulu raconter comment l'abstraction du sexe, pourtant si concrète dans le corps et dans les perceptions, s'est imposée à l'enfant que je fus.
    Pendant plusieurs mois, j'ai compilé des notes sur un carnet, concernant la sexualité en général, son insatiable mystère, les souvenirs sexuels que j'ai accumulés - et fantasmés - jusqu'au début de l'adolescence.
    À mesure qu'avançait mon exploration, la parole des autres est devenue nécessaire. Celle des amis, des anonymes, des personnages de fictions, des livres qui me hantaient, des images qui me brûlaient.
    J'ai voulu tout dire, pour qu'il ne reste que les secrets."
    Arthur Dreyfus.

  • Zakaria vient quand il veut, et s'en va à sa guise. C'est l'amant imprévisible, mais qui apporte quelque chose d'unique. Pas tout à fait l'amour et pas seulement le sexe. La rencontre d'un soir est peu à peu devenue une liaison qui se cache mais qui dure. Jusqu'à ce que l'interdit religieux et les fantômes s'en mêlent. Et que la complicité se grippe. Quelle relation inventer alors pour ne pas tout perdre??

  • « Comment se tenir debout, quand tout vous incite à vous mettre à genoux ou à rester couché ? »
    Eudes se sera heurté à cette question tout au long de son existence. Né juif et devenu orphelin par la Seconde Guerre mondiale, avouez qu'il avait tiré un mauvais numéro à la grande loterie de la vie. Ajoutez à cela le fait de découvrir son homosexualité, de l'admettre et de se forger une identité durant le baby-boom, époque où cette différence s'avère criminelle et souvent perçue comme de la folie, alors la résilience se trouve mise à rude épreuve. Eudes traversera doutes et souffrances, combattra même jusqu'à l'évidence avant d'être ramené vers sa destinée.
    Au-delà de ce récit écrit en sang d'encre, se dévoile le cri haut et fort d'un homme contre l'intolérance.

  • Il y a des textes qui ne s'écrivent comme il faut que le sexe tendu.

  • Vous avez l'impression de passer à côté de votre sexualité  ?
    Pas de panique, Jüne du compte Instragram Jouissance Club fait souffler un vent de fraîcheur et d'espoir en proposant un manuel d'éducation sexuelle promouvant le plaisir accessible à tous, femme, homme, hétéro, homo ou trans  !
    Elle propose de mettre de côté la pénétration pour se concentrer sur les 1001 façons de se donner du plaisir autrement, de manière décomplexée, jubilatoire et bienveillante.
    A l'aide de nombreux schémas sobres et élégants, elle propose une cartographie des multiples zones qui procurent du plaisir chez les deux sexes et un inventaire des mouvements orgasmiques.
     

  • Martin Page interroge la place de la pénétration dans les relations hommes femmes, et plaide pour une explora­tion réciproque du reste du corps et une sexualité imagi­native...
    Un manifeste percutant, ico­noclaste et joyeux sur les rapports de genre.

    Et si la sexualité était à réinventer ?

  • Une sexualité sacrée au XXIe siècle
    Ressentez-vous un appel à vivre une sexualité riche de sens et
    de beauté ? Une sexualité qui allie et relie corps, coeur, et esprit ;
    où les âmes s'élèvent et fusionnent ensemble dans une parfaite
    osmose ? Loin d'être une expérience lassante, ennuyante et dogmatique,
    la sexualité sacrée est avant tout un voyage ludique et
    incroyable qui nous invite à nous relier à nous-même, au Monde,
    ainsi qu'à l'Amour. Cette sexualité sacrée est à la portée de tous
    si tant est que nous en ayons les clés. Grâce à cet ouvrage ancré
    dans son époque, vous disposerez des outils nécessaires permettant
    l'avènement d'un acte alchimique puissant, source d'extase
    qu'est l'acte sexuel transcendantal.
    Cet ouvrage pratique contient plus de 80 exercices, des témoignages,
    des dossiers thématiques et de nombreux conseils.

  • « Qu'est-ce que vous faites ? C'est Deslandes qui te répond : j'ai gagné un pari. Georges a un petit geste de sa main libre qui veut dire : je n'ai pas eu le choix. Deslandes te dit : viens. »
    Une histoire pédée dont tu es le héros (livre-jeu interactif).

  • Kostas

    Alix Roussios

    La pulpe de ses doigts sous mon tee-shirt, constellations qui tombaient sur mon torse éveillé. Toutes ces légendes sur les ports !

  • Ces mêmes copains qui, lorsqu'ils devaient former des équipes de foot, refusaient toujours de te prendre, ces mêmes copains te disent ce soir : « Prends-moi. »

empty